Science: l’utilité de l’anthropologie expliquée à Kinshasa

Kinshasa, 3 décembre 2023 (ACP).- L’utilité de l’anthropologie en tant que science de l’homme fait l’objet d’une série de conférences organisées à Kinshasa par le Laboratoire d’Anthropologie Contemporaine et du Développement, en collaboration avec le département d’Anthropologie de l’Université de Kinshasa (Unikin) en République démocratique du Congo, a appris samedi l’ACP de source universitaire.

« Nous menons une série d’activités sur le thème  »l’Anthropologie, science de soi, science de l’Autre » en vue d’expliquer l’l’importance et l’utilité de cette discipline comme science de l’Homme, de la diversité sociale, culturelle et du développement », a déclaré le Pr Joël Ipara, coordinateur du Laboratoire d’Anthropologie Contemporaine et du Développement (LACDEV).

Pour ce scientifique, le but de la sensibilisation est de promouvoir la science anthropologique en RDC. Il est aussi question, à travers cette activité, de tisser une collaboration entre le département d’Anthropologie de l’Unikin et l’Institut Français de Kinshasa  pour permettre de faire connaître cette science peu connue, a-t-il indiqué.

Le coordinateur du LACDEV a fait savoir que le grand public a du mal à cerner les compétences, les métiers ou les débouchés qui correspondent à cette science. D’où, a-t-il dit, la nécessité de sensibiliser les étudiants et les enseignants-chercheurs de cette science qui n’est pas valorisée comme elle devrait l’être.

Il a évoqué la motivation de son laboratoire  scientifique qui vise à mettre à la disposition des acteurs de développement notamment les gouvernements, les entreprises, les partenaires techniques et autres, les données empiriques et les connaissances produites sur le vécu quotidien des Congolais afin de garantir l’efficacité et l’efficience des résultats de leurs interventions en faveur de la population congolaise.

L’anthropologue Ipara s’est appuyé sur l’expérience de l’anthropologue Malinowski qui a fait passer cette science d’une entreprise de curiosité étudiant l’évolution de l’homme qui était « l’autre » à une expérience scientifique dont la réflexion se concentre sur la nature humaine dans ses ressemblances et ses différences.

« Nous avons souhaité, autour de ce thème, rassembler non seulement des anthropologues, mais aussi les autres acteurs confrontés au quotidien à la difficulté de l’anthropologie, pour faire route ensemble dans la construction d’une anthropologie contemporaine dépouillée des plumes colonialistes aux fins du mieux-être du peuple congolais », a-t-il conclu. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet