UNILU : une thèse de doctorat sur la protection et production des droits successoraux de la veuve en RDC

Lubumbashi, 28 octobre (ACP).- Le chef de travaux Robert Nkumi Nkumisongo de la faculté de Droit a été proclamé mercredi à l’Université de Lubumbashi (UNILU), avec la mention grande distinction à l’issue de la soutenance de sa thèse axée sur « La protection et production des droits successoraux de la veuve en RDC: contribution à la théorie du pluralisme juridique ».

 

Il a dans son exposé démontré que la loi des successions en RDC qui est venue rompre avec les pratiques traditionnelles, est ineffective dans la part successorale de la veuve. Selon lui, un droit est adapté au regard de la répartition successorale entre héritiers en conciliant le droit traditionnel et le droit écrit qui traitent différemment cette question de succession en proposant une législation qui tient compte de la solidarité familiale.

 

Il a souligné que sa thèse s’est intéressée au code familial qui malgré la réforme de 2016 n’a pas totalement résolu en matière successorale, le problème de la veuve qui vient en concours avec les pères et les mères, frères et sœurs voire les oncles et tantes. ACP/RNL/NKV/MNI/SGB/TKM/NMM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet