Nord-Kivu : diminution de l’activité des volcans Nyiragongo et Nyamulagira (OVG)

Goma, 02 Avril 2024(ACP).- Une diminution de l’activité des volcans Nyamulagira et Nyiragongo est observée cette semaine, alors qu’elle était en hausse dans le champ Nyiragongo la semaine précédente, selon le bulletin de l’Observatoire volcanologie de Goma (OVG) consulté mardi par l’ACP. « L’activité sismo-volcanique est restée concentrée de part et d’autre de la grande fracture qui relie les deux volcans actifs, Nyamulagira et Nyiragongo, avec une forte occurrence au sud du cratère du Nyamulagira comparativement à la semaine précédente. Cette activité a diminué alors qu’elle était en hausse dans le champ de Nyiragongo », a-t-on lu dans le bulletin.  Et de souligner : « l’analyse de l’évolution du niveau des séismes volcaniques (RSAM) montre une diminution d’énergie aux stations de Rumangabo, Munigi, Rusayo et Bulengo ». Pour ce qui est de  l’activité tectonique du Rift Est-africain, la source a fait savoir qu’en cette période pluvieuse, elle a augmenté comparativement à celle de la semaine précédente et les épicentres étaient localisés dans le bassin du lac Kivu, au nord du champ de ces deux volcans et un peu plus à l’est du lac Édouard. Et d’ajouter : « même si ces séismes ne sont pas ressentis suite à l’effet cumulatif de leurs énergies, ils peuvent, toutefois, causer les éboulements et d’autres mouvements de masse dans le bassin du lac Kivu et celui de la rivière Ruzizi».

Les déplacés de Bulengo appelés à respecter les consignes au sujet de dioxyde de carbone

Le Pr. Charles Balagizi, directeur scientifique de l’OVG qui a signé ce communiqué a appelé les déplacés de guerre cantonnés à Bulengo, dans le quartier Lac Vert à pouvoir respecter les consignes données par les équipes de sensibilisation au sujet « des Mazuku » ou dioxyde de carbone. « Cependant le niveau du lac Kivu a augmenté de 2cm par rapport à la semaine passée et l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) continue à appelé les déplacés de guerre cantonnés à Bulengo dans le quartier Lac Vert à pouvoir respecter les consignes données par les équipes de sensibilisation au sujet « des Mazuku » ou dioxyde de carbone », a-t-il alerté. Et d’indiquer : « les mesures de la concentration du dioxyde de carbone (CO2) dans les fractures sud du volcan Nyiragongo montent une légère augmentation aux sites de Munigi et le volume de souffre (SO2) dans le panache du volcan Nyiragongo a augmenté, mais reste modéré. Les concentrations de CO2 dans les Mazuku situés dans la partie Ouest de la ville de Goma (Himbi, Quartier Lac Vert et Bulengo) ont toujours des valeurs au-dessus de la limite létale et reste mortelles ». En ce qui concerne les visiteurs, l’OVG a reçu 315 personnes dont 227 hommes et 88 femmes venus s’enquérir de l’activité actuelle des volcans actifs des Virunga, Nyiragongo et le Nyamulagira. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet