RDC : vulgarisation de la politique de l’agriculture durable à Matadi

Matadi, 04 janvier 2024 (ACP).- Un atelier de vulgarisation de la politique de l’agriculture durable a été organisé mercredi à Matadi, dans la province du Kongo Central, (Sud-ouest de de la République démocratique du Congo), par le secrétariat général de l’agriculture, a appris l’ACP de source officielle.

« Cette politique constitue aujourd’hui le principal outil du ministère de l’Agriculture qui fixe le cadre de référence et d’orientation des interventions de l’Etat pour le développement agricole durable », a déclaré M. Dimelo di Lukombo, ministre provincial de l’Agriculture du Kongo Central.

M. Dimelo qui s’exprimait lors de l’atelier, a fait savoir que le gouvernement définit et met en œuvre la politique nationale qui implique par conséquent la province, l’entité territoriale décentralisée et l’exploitant agricole dans la promotion et la mise en œuvre du développement durable.

« La mise à votre disposition de ce document a pour but de favoriser non seulement son appropriation par l’ensemble des acteurs que vous êtes, mais aussi et surtout votre forte implication dans sa mise en œuvre. Cette approche favorisera, à long terme, une meilleure cohérence des actions et plus d’efficacité des pratiques à l’échelle provinciale », a-t-il précisé.

De son côté, l’Ir Zénon Freddy Falanga N’ki, chef de division unique au ministère de l’Agriculture a circonscrit l’objectif principal de cet atelier consistant à la vulgarisation de la politique agricole durable, considérée comme une boussole qui donne les orientations du pays en ce qui concerne le développement agricole.

« On a fait adopter au niveau du conseil des ministres une politique de l’agriculture durable, maintenant on est venu vulgariser au niveau de la province pour qu’elle puisse s’en approprier et d’élaborer un plan provincial de l’agriculture à partir duquel on saura s’orienter pour le développement de la province », a poursuivi l’Ir Falanga.

Cette vulgarisation de la politique agricole durable, a-t-il expliqué, va booster l’agriculture et lutter contre l’insécurité alimentaire, tout en s’assurant de la protection de l’environnement.

« Nous devons pratiquer l’agriculture intelligemment, donc une agriculture qui respecte l’environnement pour que nos forêts et les espèces qui y habitent soient sauvegardées en même temps », a-t-il souligné.

Cet a atelier, qui a bénéficié de l’appui financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a connu la participation d’une trentaine de participants notamment des  chefs de division, des inspecteurs, la coordination de l’environnement, les confessions religieuses, la  fédération des entreprises et les partenaires techniques et financiers venus de plusieurs coins de la province du Kongo Central.

ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet