Fête du livre de Kinshasa: participation des slameurs à la soirée de poésie

Kinshasa, 23 février 2024(ACP).- 8  Slameurs de Kinshasa munis de leurs textes ont participé mercredi à la grande soirée de slam et poésie dans le cadre de la 10ème édition de la fête du livre de Kinshasa au centre Wallonie Bruxelles dans la commune de Gombe en République démocratique du Congo. « Nous aurons plusieurs interventions pour la première partie avec les slameurs et slameuses de Kinshasa. Pour le thème de cette soirée ce sont les femmes qui sont à l’honneur et donc ça tombe bien nous allons écouter de puissantes dames qui vont justement éclairer la lumière pour cette soirée slam poésie », a déclaré Ali richard gestionnaire de la bibliothèque du centre Wallonie Bruxelles. « Mon texte a plusieurs messages mais l’un des messages clés est celui de dire qu’on est libre et qu’on doit se battre lorsqu’on parle des violences faites aux femmes qui existent partout, telles que des violences policières. J’ai commencé par écrire, en publiant des nouvelles, romans intitulé, ‘‘Religion kitendi’’,  ‘‘mukili mbanga ntaba’’, c’est seulement en 2015 que j’ai commencé à mettre en scène les spectacles jusqu’aujourd’hui. J’espère voir les autres auteurs, slameuses, congolais prendre part à ces ateliers pour un travail d’ensemble car, c’est ma première fois de jouer au Congo à l’occasion de la fête du livre», la slameuse Joëlle Sambi. Hormis elle, d’autres slameurs, poètes ont déclamés leurs textes, notamment, Sarah Kingunza avec ‘‘femme sans’’ abris, Benjamin Masiya avec son texte ‘‘maman’’, Florence Kamba alias Floue la douce est intervenue dans ‘‘la guerre de l’Est’’, Next Katampa a slamé ‘‘les enfants de la rue’’ etSam Lokongo dans ‘‘la violence’’.

Un concert littéraire prévu vendredi à Kalamu, en marge de la 10 ème édition de la fête du livre

L’affiche du concert littéraire concert littéraire

Un concert littéraire dénommé « Kinshasa la rumba, Kinshasa la sape, dans la peau de la belgicaine » est prévu vendredi dans la commune de Kalamu, Ouest de Kinshasa, en République démocratique du Congo en marge des célébrations de la 10 ème édition de la fête du livre, a-t-on appris, jeudi, dans un entretien. « Kinshasa la rumba, Kinshasa la sape dans la peau de la Belgicaine,  est un spectacle qui mélange la lecture, musique et la sape, que nous dénommons concert littéraire, programmé pour ce vendredi grâce à un partenariat entre l’Institut français de Kinshasa et notre Compagnie théâtrale », a déclaré S. Konde, responsable du Cie théâtre de Marconte.
Selon M. Konde, il s’agit d’un décryptage du système « mudungu », terme qui signifie emprunt des habits auprès de la diaspora communément appelé « Djika » ou chez les personnes considérées comme héritières de la « sape ».  «Ce spectacle montre également,  la guerre d’idéologie, conflit de leadership qui règne dans  milieu de ces artistes où il faut être parolier pour attirer beaucoup des femmes.  L’envie de paraître,  prétentieux, pour ceux qui aiment la tenue vestimentaire et qui ne  jurent qu’au nom de la sape et leur détermination à pérenniser cette religion dénommée   » kitendi » », a-t-il déclaré. Ce concert fait partie d’une suite d’activités déjà organisées par le Cie théâtre de marconte dans le cadre de la 10ème édition de la fête du livre ; notamment la lecture porte-à-porte dans la commune de N’djili, Est de Kinshasa, un atelier couplé avec exposition des ouvrages dans la même municipalité, suivi d’un autre atelier basé sur la création intitulé « donnes-moi ton texte pour en faire un spectacle ». ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet