Kinshasa-Brazzaville : appel à la mutualisation des efforts pour la promotion de la culture africaine


Brazzaville, 25 janvier 2024 (ACP).- Un appel à la mutualisation des efforts pour la promotion de la culture africaine a été lancé, mercredi  à Brazzaville, au Congo, l’occasion de la célébration de la Journée dédiée à la Culture Africaine et Afro descendante célébrée le 24 janvier de chaque année.

« J’en appelle à tous et à chacun de mutualiser des efforts et énergies intellectuelles pour parvenir à la promotion de la culture africaine, comme culture mère de l’humanité, afin de permettre sa réappropriation culturelle multiforme. », a déclaré Catherine Kathungu Furaha ministre de la culture, arts et patrimoines de la République démocratique du Congo.

Elle a rappelé que l’inscription de la Rumba  au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité est la preuve d’un travail de synergie, dont il faille s’inspirer pour apporter au monde plus de créativité.

« La rumba est aujourd’hui le symbole de l’unité africaine, la danse étant l’expression du corps. C’est pour moi l’occasion de féliciter « Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique » (CGLU Afrique) pour l’ initiative du programme Capitales africaines de la Culture ayant abouti à la désignation de Kinshasa et Brazzaville pour les années 2024-2025 » a-t-elle ajouté.

 La ministre Kathungu a qualifié ce choix de judicieux ; puisque, non seulement ce sont les deux capitales les plus proches du monde, voisines et sœurs, mais elles partagent également plusieurs valeurs artistiques, culturelles et patrimoniales.

 Le Fleuve Congo, charrie non seulement les eaux, mais aussi les langues, les cultures et une riche biodiversité, allant de l’Est à l’Ouest, passant par le nord et le sud.

 Avant d’affirmer que cet évènement culturel est le lieu parfait pour communiquer la culture africaine, un lieu où tradition et modernité se côtoient afin de réinventer une Afrique nouvelle et consciente des enjeux de développement socio-économique, industriel et autres.

 « Je félicite donc Brazzaville & Kinshasa, et j’ose croire qu’ensemble, étroitement liées, nous serons capables d’apporter en Afrique et au monde plus de créativités pour qu’advienne un véritable progrès, qui embrase l’Humanité. Étant un patrimoine inépuisable, lointain et millénaire, la culture africaine est la mère de toutes les autres, car dit-on, « l’Afrique est le berceau de l’humanité », ceci prouvé par la découverte du bâton d’Ishango, démontrant les premières mathématiques au monde »., a-t-elle conclu.

La célébration de la Journée dédiée à la Culture Africaine et Afro descendante a été placée sous le thème : « Africanité globale pour une humanité réconciliée », faisant de Kinshasa et Brazzaville : « La Capitale Africaine de la Culture ».

 I T  *Kinshasa/Brazzaville capitales africaines de la culture 2024-2025: dévoilement du Logo « Brazza.Kin« * Par ailleurs,  le logo « Brazza.Kin » représentant Brazzaville et Kinshasa, respectivement capitales de la République du Congo et de la République démocratique du Congo (RDC) a été dévoilé, mercredi dans la salle du mémorial savorgnan de Brazza, à l’occasion de la Célébration de la journée mondiale de la culture Africaine et Afro-descendante.

 « Il était important d’imaginer une identité visuelle pour représenter les deux capitales les plus rapprochées du monde. Pour ce faire, 4 éléments ont inspiré le logo il y a l’Afrique, le fleuve Congo, un choix sélectif et significatif des couleurs  et une police d’écriture minimalisteé », a déclaré Mme  Celpa Diakiese PDG de power service et expérience pour le compte du Label Kinshasa-Brazzaville capitales africaines de la culture.

 Cette annonce a été faite le 20 janvier dernier par le maire de Brazzaville, M. Dieudonné Bantsimba, lors d’une rencontre avec  Mme Lydie Pongault, ministre du Tourisme et des Industries culturelles du Congo.

Ces deux villes sont reconnues comme ville créative par l’Unesco depuis plusieurs années. La distinction accordée par l’organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (Cglu Afrique), récompense le rôle de premier plan joué par ces villes dans l’organisation d’événements culturels d’envergure internationale. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet