Kinshasa : une discussion autour du livre: « Les femmes de Pakadjuma »

Kinshasa, 14 avril 2024 (ACP).- Une discussion autour du livre: « Les femmes de Pakadjuma » d’un journaliste d’agence, a eu lieu samedi au centre Wallonie Bruxelles,  dans la commune de la Gombe au nord de Kinshasa en République démocratique du Congo.

 « Les femmes de Pakadjuma est un livre de 106 pages qui revient sur la quête identitaire, mais aussi sur notre rapport avec l’autre.  Parce qu’on parle de la perception des Congolais en général sur les femmes qui vivent à Pakadjuma, mais aussi de l’auto exclusion, car à la fois les femmes qui  sont à Pakadjuma s’auto excluent du reste de la communauté, à la fois les Kinois s’auto excluent aussi d’aller à Pakadjuma. Donc il paraît comme un monde parallèle, alors qu’on vit tous dans la même ville », a déclaré  Ange Kasongo, l’auteur du livre.

« J’ai choisi les femmes parce que les commentaires des internautes qui ont commenté la photo initialement publiée pour signaler mon passage à Pakadjuma pointant du doigt les femmes d’une manière négative et péjorative, c’est de là que j’ai eu l’idée de vouloir valoriser les femmes congolaises et singulièrement celles  qui habitent  Pakadjuma, parce que leur réputation est mal lancée et mal vue », a-t-elle dit.

« Ce livre a été publié pour la première fois en 2019 c’est une réédition, donc 2019 pour moi c’était un sujet qui attirait l’attention de la communauté j’avais beaucoup de questions en tant que journaliste et j’ai choisi d’aller sur le terrain pendant 2 mois pour discuter avec les femmes », a expliqué Mme Kasongo.

 « J’aimerais que ce livre qui est un livre plaidoyer puisse toucher les personnes, les décideurs, les organisations qui peuvent apporter leur soutien aux femmes de Pakadjuma car il y a beaucoup de choses à faire, notamment l’éducation citoyenne, l’éducation sur la santé sexuelle et reproductive parce que beaucoup de jeunes filles sont mineures mais deviennent des filles mères car elles n’utilisent pas forcément le préservatif et ça tire aussi d’autres maladies », a-t-elle renchérit.

Cet ouvrage de 106 pages, publié aux éditions du Pangolin, il y a 4 ans est le fait que l’auteur propose un autre regard de Pakadjuma, un bidonville de Kinshasa. Quinze ans après avoir quitté Kinshasa, Ophélie, personnage central du récit, revient à Pakadjuma où elle est née. Elle se rend compte que Pakajuma est resté une enclave où les autres Kinois ne s’aventurent pas, à cause de sa mauvaise réputation. Elle doit expliquer pourquoi elle tient à partager la vie des femmes de Pakadjuma pour témoigner, les aider, mais surtout retrouver ses racines. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet