Le design créatif objet d’une formation internationale à Kinshasa (Un designer)

Kinshasa, 8 février 2024 (ACP).- Le design créatif va faire désormais l’objet d’une formation internationale à Kinshasa, en République démocratique du Congo, en vue de promouvoir l’ensemble des productions d’un studio de design local.

« Cette année nous allons recevoir dans notre entreprise des étudiants stagiaires de l’école de design de strate en France pour des formations axées sur notre spécialité du design créatif. Cela rentre aussi dans notre nouvelle vision d’entreprise. Notre organisation ne doit pas demeurer locale, dans la mesure où elle se veut internationale. Tankila studio doit se mettre dans le standard mondial », a déclaré, Jean-Jacques Tankwey, directeur général de Tankila studio. 

Cette formation qui permet à l’entreprise de s’ouvrir au monde représente pour lui une sorte d’avancée par rapport au travail rendu « On avance bien et cela nous ouvre aussi des portes. Mais également ça nous donne de la valeur par rapport au travail que nous faisons et augmente notre crédibilité ».

Cet opérateur culturel, a fait savoir que ces apprenants vont présenter quelques projets de leurs créations dans le Kinshasa design week prévu en septembre et octobre. 4 jeunes créateurs ont été sélectionnés aussi pour exposer leurs œuvres à ce salon, mais avant ils devront finir le programme de master class design 3 prévu en avril. Ce designer master class et la participation des stagiaires sont des nouveautés de Kinshasa design week.

Cette idée de s’ouvrir au monde est née du programme  ‘‘Séjour culture’’ organisé par le ministère de la culture français et une sous division de l’union européenne. 

Les acteurs culturels du monde sont invités à Paris pour  des visites, conférences et échanges durant 10 pour mettre en relation les différents secteurs de la culture « J’ai eu des contacts via mes deux projets dont le  » Kinshasa design week et le master class design ».

« Nous sommes en partenariat avec l’école de design de strate et d’autres écoles notamment une école de l’Allemagne et de la Suède. j’ai été invité dans un forum des entreprises, c’est déjà un bras de partenariat. J’ai été la seule entreprise congolaise à être invité dans ce forum. Nous avons établi un brin de partenariat. Nous donnons la possibilité aux étudiants de venir à Kinshasa, découvrir et y travailler également. L’école n’a jamais été à Kinshasa, je lui donne cette possibilité de venir avec leurs étudiants », a ajouté M. Tankwey

Le design, un art influencé par la culture régionale

Vue de l’école de design de strate en France

L’artiste Jean-Jacques Tankwey, a par ailleurs expliqué que chaque pays ou région fait du design en partant des influences de la société « le design s’opère dans le contexte. Chaque contexte a sa manière de se développer. Le design qui se développe en France n’est pas le même que celui qui croit à Kinshasa. Chaque société a une histoire culturelle, en termes d’événements et d’entreprises », a-t-il dit, pour motiver l’idée de relation entre différentes cultures.

Nous nous sommes encore au début par rapport aux européens, c’est-à-dire on n’est pas dans un même contexte. 

Et d’ajouter : « La culture kinoise est différente de celle de la France, il est difficile de vivre à Kinshasa un design calqué à la française. Quand un français arrive au Congo, il apprend les us et coutumes de Kinshasa ou de la RDC, il doit adapter sa façon de voir ou d’être à Kinshasa. Le design vécu à Kinshasa est une culture capable d’être transmise aux japonais et autres ».

« Le métier que nous faisons, c’est le même, mais chacun à son échelle et selon le développement de sa région ou de sa communauté. Le code c’est aussi par rapport à la culture d’un peuple, quand on veut créer un produit pour un endroit donné, on doit s’imprégner de la façon même vit un peuple et adapter le produit en fonction de la population », a-t-il conclu. ACP/ODM 

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet