Préparatif à Kinshasa de la soirée de présentation du single ‘‘Antipoison’’  d’Evoloko Joker

Kinshasa, 02 Avril 2024(ACP).- Le chanteur Evoloko Joker, de la République démocratique du  Congo, a entamé les séances préparatoires de la soirée de présentation de son nouveau single ‘‘Antipoison-Un verre à deux’’  à Kinshasa, a annoncé l’artiste au cours d’un entretien. «Nous avons repris les séances de répétition avec mes musiciens pour préparer la soirée de présentation de ma nouvelle chanson ‘‘Antipoison –Un verre à deux’’, aux mélomanes de la bonne musique.  Nous avons besoin d’un mécène ou d’un sponsor pour nous soutenir à organiser cet évènement. Une fois trouvée, nous allons vous fixer la date de la présentation officielle de ce nouveau  single qui a été lancée en version clip vidéo depuis le 24 mars dernier sur You tube  », a déclaré Evoloko Antoine Lay Lay Joker, chanteur.

« Nous sommes en train de discuter avec d’autres distributeurs  pour que la chanson soit également disponible sur toutes les  plateformes numériques de téléchargement des musiques. En attendant, la phase de promotion continue à travers les médias et les réseaux sociaux », a-t-il ajouté. Sur le plan artistique, Evoloko s’est dit être lui-même fanatique de la qualité du travail abattu dans  son single. « Je suis toujours égale à moi-même. La musique jouée dans cette œuvre m’a beaucoup impressionné.

Je vous dis que l’arrangement de la chanson est impeccable. C’est de la bonne musique que je propose au public.  De la voix, jusqu’aux mélodies en passant par l’orchestration, je vous recommande d’écouter et de découvrir ‘‘Anti poison –un verre à deux’’ qui est un album intergénérationnel. Il marque mon retour sur la scène à Kinshasa », a-t-il rassuré. A Kinshasa, les fans de cette légende de la musique congolaise ont également donné leur point de vue après avoir écouté la chanson « Antipoison ». 

« J’ai assisté à quelques séances, c’est du Lay  Evoloko. Le chanteur a gardé toujours sa voix  pure.  Son œuvre a été réalisée dans un esprit créatif et fidèle à son genre. C’est une très belle chanson qui permet à Evoloko de se démarquer des autres », a affirmé un vieux fan kinois de l’artiste. « Sans aucun doute c’est encore sa belle voix qui surplombe ses pairs. À 70 ans, l’auteur- compositeur des chansons ‘‘Mbeya Mbeya’’ et ‘‘Elouzam’’ ne veut pas prendre sa retraite. Il m’a fait plaisir, moi qui suit sa musique depuis 1969 », a-t-il poursuivi.

Evoloko signe une rythmique nostalgique

Figure emblématique du clan Zaiko Langa Langa, Evoloko est considéré jusqu’à preuve du contraire : Maître en chant.  Avec son grand talent, Il figure sur la liste des légendes de la Rumba qui ont marqué l’histoire de la musique congolaise moderne. Antoine Evoloko est né à Kinshasa le 19 mai 1954.

Sa carrière musicale a débuté à 15 ans alors qu’il fréquente les bancs du collège dans le groupe  »Le Map’S Iyambole », commune de la Gombe (ex-Kalina) dont les fondateurs furent Flory Muibu et William Bobabo. Les Map’s était parmi les orchestres qui faisaient la pluie et les beaux temps à l’époque dont Thu-Zahina et Zaïko Langa Langa aux Perruches Bleues (Chez Gérard Kazembe). C’était un groupe apprécié par les jeunes de cette période et qui a fait mordre la poussière à plusieurs reprises à Zaïko. On y retrouvera également le chanteur Gina Efonge et Vickyris parmi les chanteurs.

Pour déstabiliser ce groupe de Kalina, les mécènes de Zaïko se sont décidés de prendre Antoine Evoloko pour renforcer l’attaque-chant. Auteur –compositeur de tubes à succès, son entrée dans Zaiko a bouleversé les données au niveau de l’attaque chant de ce groupe, Hormis Jules Presley dit Papa Wemba qui se démarquait. On se souviendra encore de sa première œuvre « Charlotte Adieu l’Athénée » qui est la 1ère  chanson  de sa carrière musicale. Cette mélopée a marqué et donné une orientation au style chanté de Zaiko.

De Zaiko Langa Langa, en passant par Yoka Lokole jusqu’à Isifi Lokole, son parcours a été intéressant et a connu un  succès foudroyant. Evoloko était devenu leader incontesté.

Auteur-compositeur-interprète prolifique  et fin danseur

A travers ses œuvres et sa voix, Evoloko a écrit également l’histoire de la musique congolaise par ses innovations: look, tenues vestimentaires, danses, la présentation sur scène et surtout ses compositions musicales et textes.  Il faudrait noter qu’à chacune de ses apparitions, il électrisait la foule, et celle-ci entrait en transe.

Le public était en délire avec les jeux de jambes du Show-man Evoloko. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet