RDC : des séries d’ateliers de création artistique en prévision d’un festival

Kinshasa, 25 Mars 2024(ACP).- La Compagnie théâtre des intrigants (CTI) a déployé en provinces des experts  pour animer des séries d’ateliers de création artistique, avec les troupes provinciales de la République démocratique du Congo, dans le cadre des préparatifs de la 38ème  édition du festival « Journées congolaises de théâtre pour et par l’enfance (Joucotej), a-t-on a appris lundi  de cette structure.

« La  Compagnie Théâtre des Intrigants a délégué en provinces des experts pour animer des séries d’ateliers de création avec les troupes des provinces, pour leur participation au plus vieux et prestigieux festival jeune public d’Afrique, à la demande de l’Institut supérieur pédagogique de Kikwit, dans le cadre des préparatifs de la 38ème  édition du Joucotej », a déclaré Shaumba Muludiki, chargé de communication et un des experts.

Il a également affirmé être animateur d’un atelier de création axé sur la pièce «l’Enfant ou la Partie » de l’artiste Valentin Mitendo Mwadi Yinda, directeur artistique de la Compagnie théâtre des intrigants et président du comité organisateur du festival.

Dans cette œuvre, a-t-il dit, il est question de l’utilisation des enfants dans les conflits armés. La mise en scène place l’action dans l’Est de la RDC. L’histoire se vit en pleine guerre, où les Seigneurs de guerre ne veulent pas entendre le son de la démobilisation des enfants soldats qui se distinguent par une terrible cruauté, cause de centaines de milliers de morts, des réfugiés et des déplacés sur le sol de leurs ancêtres.

« Les seigneurs de guerre, qui occupent arbitrairement une portion du pays, obéissent à une seule loi: celle des intérêts obscurs, obéissant à une idéologie sans nom. Mais tout conflit théâtral, le revirement est inévitable. Ce commandant de pacotille vient de tuer son propre fils, sans le savoir! Et il confesse : lorsqu’on me parle des enfants-soldats, je vois toujours l’image des enfants des autres; je comprends à présent que la réalité enfants-soldats est un fait douloureux, on ne la comprend réellement que quand il s’agit de son propre fils »,  a expliqué l’expert Shaumba Muludiki

Le festival « JOUCOTEJ » consiste à offrir un espace de parole et d’intégration de l’enfant dans la société, une catharsis et un lieu sûr d’échange, de prise de parole par les enfants et les professionnels.  Il est donc un lieu de formation et d’information avec des spectacles remplissant un double rôle celui de divertir et faire réfléchir. ACP Tange/Makanga/FW

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet