Une semaine culturelle en mémoire de Simon Kimbangu en RDC

Kinshasa 29 mars 2024(ACP).-La première édition de la Semaine culturelle de la conscience africaine est programmée du 03 au 13 avril en République démocratique du Congo, en marge de la « Journée du Combat de Simon Kimbangu » célébrée le 06 avril de chaque année, a annoncé vendredi l’organisateur, lors d’un point de presse, dans la commune de Gombe (nord de Kinshasa).

« On a programmé des activités pendant la semaine culturelle de la Conscience africaine, soit du 03 au 13 avril,  que nous avons mise en place pour essayer de déployer le contenu expliquant le pourquoi de la décision du chef de l’État, concernant le 06 avril, journée de Simon Kimbangu et de la Conscience africaine », a déclaré M. Pitshou Matouasilua, manager général de l’entreprise pour la mise en valeur de la Culture, arts et patrimoines (EMIVACS).

« D’aucuns se poseront la question pourquoi une semaine culturelle et non scientifique ou religieuse, parce qu’en parlant de cette journée tout le monde se dirige vers l’église Kimbanguiste. C’est vrai les idées sont focalisées sur le personnage Kimbangu, mais nous nous sommes dit que la journée décrétée chômée et payée est définie comme étant une journée de combat de Simon Kimbangu et de la Conscience Africaine c’est-à-dire il y a deux volets dans cet énoncé », a-t-il précisé.

Cette semaine, a-t-il expliqué, s’inscrit dans la démarche de s’approprier du combat de Simon Kimbangu afin de montrer comment doit agir l’africain en général et le congolais en particulier.

« On s’est dit pour que demain les congolais ne restent pas à la maison comme un cadeau du Président de la République, il faudrait qu’on puisse expliquer pourquoi nous sommes à la maison, ce qui veut dire qu’il y a cette conscience africaine qui doit vivre pour que le lendemain soit différent. Nous n’allons pas dissocier les deux thématiques de la journée plutôt expliquer ce que l’africain doit faire », a-t-il dit.

M. Matouasilua a rappelé qu’en terme de la démarche culturelle ou sociale, la conscience africaine est confrontée à plusieurs problèmes et difficultés d’où la nécessité de marteler sur le deuxième sens de cette journée en expliquant le panafricanisme ensemble avec le combat de Simon Kimbangu.

« Nous sommes loin d’être les représentants de l’église Kimbanguiste, ce qui veut dire que toute question concernant cette église étant qu’organisation, nous ne sommes pas habilités à répondre »,

Des activités culturelles et artistiques pour conscientiser la jeunesse 

Le manager général de l’ «EMIVACS » a fait savoir que plusieurs activités animées par des culturels et artistes sont programmées dans ce cadre ciblant particulièrement la jeunesse qui est l’avenir du pays.

Il est signalé une projection du reportage d’un jeune belge touché en visitant le Congo, par la question de la guerre dans l’Est qui ronge le pays.

« L’UNIVAC étant une  entreprise pour la promotion culturelle, on ne peut rien faire sans pourtant lier nos activités à la culture. A l’exemple, il y a une chanson qui a été composée par un jeune congolais qui demande aux peuples africains de ne pas laisser les cochons saccager nos champs pour interpeler sur les désordres », a renchéri Matouasilua.

Il est prévu, par ailleurs, des exposés dans le contexte du thème de cette première édition sur l’éveil et le réveil de l’Afrique et le vernissage du  livre intitulé « Kimbangologie » du Pr. Rhobonet Kambonako Dimbote.

En outre, un noyau des jeunes sera créé après cette rencontre culturelle, pour continuer à réfléchir  sur Kimbangu comme penseur et révolutionnaire, à travers des ateliers ainsi que des conférences régulières sur le plan national qu’international.

Cette première semaine culturelle de la Conscience Africaine est organisée par l’ « EMIVACS » en partenariat avec la structure « Pensons Bercail » pour intensifier et divulguer la vision du Chef de l’État, Felix Tshisekedi par rapport à l’intérêt porté sur la décision de faire du 06 avril, un jour férié officiel, en mémoire et en reconnaissance du combat de Simon Kimbangu et pour l’éveil de la Conscience Africaine. Les activités vont se dérouler dans la ville de Kinshasa. ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet