Barrage de Busanga: 40% d’actions de gestion reconnues à la RDC

Kinshasa, le 26 janvier 2024 (ACP).- 40% d’actions de gestion du barrage de Busanga dans la province du Lualaba, dans le Sud-Est de la République démocratique du Congo, ont été reconnues au pays, a-t-on appris vendredi de source administrative.

 « Le plus important que je voulais dire à la société civile, est que le barrage du Busanga dans le Lualaba sera désormais conjointement géré entre la RDC et le groupement d’entreprises chinoises. Les deux parties se sont mis d’accord que la RDC détiendra 40 % d’actions et l’autre partie en détiendra 60% », a précisé Jules Alingete, inspecteur général des finances et chef de service.

Les 40% reconnu à la RDC, a-t-il ajouté, vont constituer une minorité de blocage en ce qui concerne les décisions du conseil d’administration.

 La RDC responsabilisée dans la gestion financière et commerciale de la Sicomines

Selon l’inspecteur Alingete, les deux parties se sont mises d’accord pour responsabiliser la partie congolaise dans la gestion financière, technique et commerciale de la Sicomines.

« Auparavant, le rapport avait décrié l’absence de l’implication de la République démocratique du Congo dans la gestion financière, technique et commerciale de Sicomines, mais les deux parties se sont accordées pour renforcer la présence du pays dans ce projet », a-t-il dit.

« Les rudes » négociations entre la RDC et la Sicomines se sont également soldées par le paiement des royalties évaluées à 1,2 % de chiffre d’affaires de la Sicomines pour compenser la RDC d’autant plus qu’auparavant la Sicomines avait 60% d’actions et le pays n’en avait que 32%.

Ces négociations ont duré 9 mois avant d’aboutir à un compromis gagnant-gagnant, dans le cadre de la revisitation du contrat chinois. ACP/ Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet