Entrepreneuriat : plus de 100 femmes et jeunes formés à l’artisanat et technologie

 Kinshasa, 08 janvier 2024 (ACP).- Plus de 100 femmes et jeunes ont été formé à Kinshasa, en République démocratique du Congo aux métiers d’artisanat et de technologie par un centre dénommé « Maman nde mobateli », en vue de favoriser leur autonomie financière, a appris lundi l’ACP de source associative.

«  Je suis contente de prend part à la clôture de cette session de plus de 100 femmes et jeunes bénéficiaires d’une formation en entrepreneuriat, aux métiers d’artisanat et de technologie initiée par notre organisation dans la commune de Kalamu, notamment, sur la coupe couture , le photographie, le make-up professionnel, le perlage, l’alphabétisation et l’informatique », a déclaré  Mme Colette Tshomba, présidente de cette plateforme.

Cette formation visait également la réduction du taux de la pauvreté et de chômage en RDC, a-t-elle ajouté à la cérémonie de clôture de cette session de formation.

Selon elle, cette session de formation cadre avec la vision du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, consistant à faire de l’autonomisation de la femme une réalité, avant de féliciter les apprenants pour leurs réalisations à titre des travaux pratiques: sacs en perles et en pagne, sous-plats, calendrier en pagne, chapeau, babouches, boucle d’oreille en pagne.  

Elle a en outre, demandé aux récipiendaires de valoriser les connaissances acquises en les mettant au service de la société congolaise.

« Nous travaillons pour l’autonomisation de la femme. Nous avons aussi des hommes ici. Ils sont tous là pour apprendre les métiers. Je suis très émerveillée de leur exposition. Nous allons organiser pour eux une activité d’exposition pour les mettre sous les projecteurs et faire valoir leurs talents perfectionnés », a promis Mme Tshomba.

De leur côté, les formateurs ont remercié la présidente de la plateforme  pour la confiance ainsi que les conditions de travail très adéquates mais également tous les candidats qui ont pris part à cette session de formation pour leur disponibilité et leur sens élevé d’assimilation des matières.

Cette session de formation accélérée de deux semaines est venue compléter la liste de plus de 1000 autres, femmes et jeunes qui avaient été encadrées en entrepreneuriat par Mme. Colette Tshomba, dans la commune de Bumbu, à travers sa structure « Maman nde mobateli » (NDR: c’est la maman qui est protectrice). ACP/ ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet