Forum des pays exportateurs du gaz : pour une évaluation du marché

Kinshasa, 25 janvier 2024 (ACP).- Le 7ème  Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement au Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) qui se tiendra du 29 février au 2 mars 2024 en Algérie, est une occasion pour les pays membres d’évaluer en termes d’offre et de  demande du marché, selon un communiqué.

« Ce Forum se veut un important espace de coordination et de dialogue entre les pays exportateurs de gaz pour évaluer le marché en termes d’offre et de demande et connaître la tendance en cours en cette conjoncture économique délicate marquée, notamment, par de graves tensions géopolitiques », a-t-on lu dans le communiqué.

Selon la même source, « ce forum permettra la cristallisation d’une vision plus claire des objectifs du commerce mondial du gaz, avec un équilibre entre les zones de rareté et les zones d’abondance, ou les zones menacées par une pénurie d’approvisionnement et celles disposant d’approvisionnements sûrs ».

Ces assises mettront en place des indicateurs clairs pour les prix du gaz au cours des années à venir, de manière à assurer l’équilibre nécessaire entre les prix du gaz et ceux du pétrole ou des autres sources d’énergie.

Les attentes de l’Algérie

En accueillant le 7ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement du GECF, l’Algérie poursuit ses tentatives à la recherche de solutions à la crise énergétique mondiale.

« L’Algérie abrite le siège de l’Institut de Recherche sur le Gaz (GRI) relevant du GECF, qui contribue à l’organisation de l’opération d’exportation du gaz et au maintien de l’équilibre du marché international », a précisé le communiqué

Ce pays, a souligné la source, a le souci de garantir les approvisionnements en énergie, dans le contexte actuel de tensions sécuritaires, source d’inquiétude pour de nombreux pays. C’est dans ce cadre qu’elle fait de ce Sommet, un rendez-vous propice pour un dialogue constructif entre les pays membres, axé sur l’importance du rôle du gaz naturel dans la préservation de la croissance économique et du développement durable.

Les principaux pays exportateurs de gaz, représentent dans l’ensemble 70 % des réserves mondiales de gaz prouvées, plus de 40 % de la production commercialisée, 47 % des exportations par gazoducs et plus de la moitié des exportations de gaz naturel liquéfié au niveau mondial.

Des facilités sont prévues pour les journalistes congolais désireux d’assurer la couverture médiatique de ces assises d’Alger.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet