Infrastructures : Mbuji-Mayi dotée d’un nouveau système d’adduction d’eau

Mbuji-Mayi, 19 janvier 2024 (ACP).– L’exécution des travaux du projet de construction et réhabilitation du système d’adduction d’eau potable à Mbuji-Mayi, chef-lieu du Kasaï Oriental, au centre de la République démocratique du Congo (RDC), évolue normalement bien, avec des châteaux d’eau qui sont en train d’être construits et la tuyauterie de l’ancien système encours de remplacement, a appris l’ACP lors d’un entretien.

« Il n’y a pas d’eau dans certains coins de Mbujimayi, pour la simple et bonne raison qu’à ce jour, notre entreprise ne distribue pas encore l’eau dans toute la ville. Notre réseau est circonscrit quelque part, il y a d’autres part le réseau qui n’est pas encore atteint, nous avons un projet pour tout réhabiliter répartis en lot 1 financé par la BAD, qui est déjà à la fin. Nous avons prononcé la réception provisoire globale le 29 décembre 2023. Ce lot 1 couvre essentiellement la zone d’effluence de Bakua Kapanga, c’est-à-dire la commune de Muya où nous sommes, la commune de Dibindi et une partie de Diulu, quand vous longez l’avenue Kasavubu à droite quand vous quittez KEMEK », a laissé entendre Didier Claude Mbudi Lelo Matho, Directeur Régional de la Regideso.

Pour ce qui concerne le deuxième lot, il a dit qu’il va faire bénéficier régulièrement de l’eau  dans les communes de Bipemba, Diulu et Kanshi. « Le deuxième lot va couvrir l’autre partie de la ville, le reste de la commune de Diulu, une petite partie de Muya, la commune de Kanshi et la commune de Bipemba. Nous aurons deux grandes zones d’effluences là-bas. La zone d’effluence que nous appelons moyenne, c’est autour des châteaux d’eau à Diulu, quand vous passez là vous allez voir deux châteaux d’eau se relevant à 13 mètres, de 1063 mètres cubes chacun, et la troisième zone sera haute, c’est à Bipemba. On est en train de construire un réservoir d’eau de 1063 mètres cubes et un réservoir circulaire qui étais déjà là, donc nous aurons 1563 mètres cubes pour couvrir l’espace entre le rond-point Kalala wa Nkata jusqu’à maréchal », a expliqué le directeur régional de la Regideso.

Didier Claude Mbudi a toutefois relevé que malgré tous ces efforts de couverture dans les trois zones d’effluence, une partie de la ville de Mbuji-Mayi ne serait toujours pas couverte et plaide pour un autre financement pour une bonne desserte en eau potable au chef-lieu du Kasaï Oriental. ACP/Kayu  

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet