Kasaï Central : les difficultés d’approvisionnement en matériaux retardent le Projet routier Kalamba Mbuji

Kananga, 19 mars 2024 (ACP).- Les difficultés d’approvisionnement en matériaux sont comptées parmi les causes qui retardent l’exécution des travaux  du projet routier Kananga-Kalamba Mbuji (220 Km) au Kasaï Central au centre de la République démocratique du Congo (RDC), a appris mardi l’ACP, de source administrative.

« Au-delà des financements, la question de la disponibilité des matériaux de construction notamment la latérite située à 30 km   et le trafic intense sur cette voie expliquent le retard dans l’exécution des travaux et  constituent des défis à relever pour le bon déroulement des travaux », a déclaré Jean Mabi Mulumba, directeur général de Bureau central de coordination (BCECO).

Il a, à cet effet, appelé l’entreprise Toha Investiment qui a la charge de construction de cette route dénommée Transnationale République démocratique du Congo/ Angola,  de ramener les engins déplacés au profit du chantier sur le pont Lueta afin d’accélérer les travaux de cette route conformément aux clauses de contrat qu’elle a signé avec l’Etat congolais.

M. Mabi a également relevé que l’entreprise Toha Investiment a déjà reçu du gouvernement une somme de 9.000.000 dollars américains en faveur des travaux.

Le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a donné le coup d’envoi de ces travaux, il y a plus de 18 mois, sur le site de Bena Mande, à Kananga dont l’importance socioéconomique est évidente car donnant accès à la mer via la République d’Angola.

Le projet de construction de corridor transnational

Le projet routier Kananga-Kalamba Mbuji qui va relier également Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental est dénommé  corridor transnational République démocratique du Congo-Angola. Il est pris en charge par la Banque africaine de développement pour un financement global de près de 178 millions USD. Il est constitué d’un don du fonds africain de développement de près de 66 millions USD, d’un prêt de 75,17 millions USD et d’une contrepartie gouvernementale de 10 millions USD.

Il vise la connectivité, l’amélioration du commerce et des conditions sociales ainsi que la cohésion sociale. Ledit projet vise principalement à améliorer le service des transports et faciliter le commerce transfrontalier entre la RDC à travers les deux Kasaï. Le projet de transnational consiste en bitumage de 45 km en sa section sur la nationale 1, section Kananga- village Kasingi ainsi qu’en la voirie de Kananga y compris la voirie de Munkamba. Il consiste, en outre, en bitumage de 47,5 km entre rivière Bena Mulongo-rivière Kakangayi et la construction du marché Kalamba Mbuji.

Plus de 25 millions USD arrêtés au budget 2024

Par ailleurs, les  membres du Comité de pilotage des ministères sectoriels de ce projet d’infrastructure ont arrêté leur coût à 25.744.536,25 de dollars américains dans le plan de travail et budget annuel (PTBA) 2024, adopté lundi 12 mars de l’année en cours à Kinshasa, en République démocratique du Congo, au cours d’une première réunion de pilotage associée à un autre projet Bukavu-Goma dans l’Est de la RDC.

« Le plan de travail et budget annuel 2024 des projets de bitumage de la route Bukavu-Goma en sa section Bukavu-Nyamukubi 85 km et la construction du corridor économique transnational République démocratique du Congo-Angola a été adopté à   25.744.436, 25 USD », a déclaré Georges Koshi Gimeya, secrétaire général aux Infrastructures et travaux publics qui avait présidé cette réunion en sa qualité de président du Comité de pilotage. ACP/KHM/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet