Kinshasa : les défis pour un marché local au centre d’échanges dans une Université

Kinshasa 19 mars 2024(ACP).– Les défis pour un marché local ont été au centre d’échanges mardi à la faculté de l’économie et de développement de l’Université catholique du Congo, lors de la 1ère journée des entreprises organisée par une université à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

« Je déclare ouverte au nom du recteur de l’Université catholique du Congo en mission, la journée des entreprises axée sur le thème : défis pour un marché local », a déclaré le Père Martinien Basokpale, secrétaire général administratif de l’Université catholique du Congo (UCC).

 « Cette journée nous donne l’opportunité de réfléchir sur la nécessité de concilier les enseignements théoriques aux pratiques »,a-t-il ajouté.

Les Petites et moyennes entreprises ( PME), a-t-il dit, « observent  avec  étonnement  l’essor  des  activités  des  expatriés principalement,  dans  les  villes  de  la  RDC où pullulent les  supers  marchés  et  les  restaurants.

Il a cité en exemple, une expansion  spectaculaire  de ces derniers contrairement  aux mêmes  structures  et  activités développées par les nationaux.

« Cette  situation  ne  motive  pas  nos  étudiants  à  se lancer dans l’entrepreneuriat. Il est donc plus qu’urgent d’appréhender les défis à relever pour changer  la donne », a soutenu Basokpale Dunana.

Il a relevé, par ailleurs, que le  marché congolais   est confronté  aux  risques  politiques,  aux obstacles  commerciaux,  aux  complications  logistiques,  à  la  corruption  et  aux risques de change.  

Pour la doyenne de la faculté d’Economie et développement, la Soeur Pr Claudine Dumbi avait insisté le 7 février 2022 sur  la  réforme  ainsi  que l’actualisation  des  textes  légaux  et  réglementaires  en  vigueur  en  vue  de  la promotion  de  la  classe  moyenne  congolaise  dans  le  respect  des  textes internationaux auxquels le pays a souscrit.

Il  a  été  également  question,  au  cours  desdits travaux, de  faire  un  état  des  lieux critique  des  textes  et  règlements  en  vigueur,  partager  une  compréhension unanime  sur  les  concepts  et  les  questions  relatives  à  l’exercice  du  petit commerce  et  commerce  de  détail, d’identifier  les  goulots  d’étranglements  de l’exercice  du  petit  commerce  et  commerce  de  détail  en  RDC  ainsi que d’ évaluer  les conséquences  socioéconomiques  de  la  mise  en  œuvre  des  mesures conservatoires  contenues  dans  le  Décret  n•11/37  du  11/10/2011  portant mesures  conservatoires  en  matière  du  petit  commerce  et  du  commerce  de  détail.

Orientation des efforts de la politique de l’Etat dans l’entrepreneuriat

Selon la doyenne de la faculté d’Economie et développement de l’UCC, le Pr Claudine Dumbi, les objectifs spécifiques de cette activité scientifique, ont notamment consisté à permettre  aux  étudiants,  futurs  entrepreneurs,  de  prendre  connaissance de  différents  concepts  et  questions  relatives  à  l’exercice  du  petit  commerce et commerce de  détails , d’orienter  la  politique  de  l’Etat  dans  ses  efforts  pour  le  développement  de l’entrepreneuriat.

En outre, elle a fait savoir que les  étudiants  de  l’Université  Catholique  du  Congo,  particulièrement  ceux de la faculté d’économie et développement  , les  différentes  structures  engagées  dans  l’encadrement  de l’entrepreneuriat, les banques et institutions financières  et l’Etat Congolais sont bénéficiaires de ces assises.

Les attentes

Les participants vont élaborer à l’issue de cette activité scientifique d’une journée, un  document  réunissant  des  propositions  pertinentes  aux  différentes parties prenantes.

Il sera aussi question de l’ établissement d’un  partenariat  fructueux  entre  le  monde  scientifique engagé  dans  la  recherche  sur  les  questions  de  l’entrepreneuriat  et  les professionnels du monde de l’encadrement de l’entrepreneuriat.  

Au cours de cette journée, cinq conférences autour de différentes thématiques, ateliers et exposition des œuvres de l’esprit sont prévus.

Il s’agit notamment des conférences sur « La sous-traitance face aux enjeux et défis du marché local ; Quelle économie du marché pour la RDC »  et « Amélioration du climat des affaires et exercice du petit commerce et du commerce de détail en RDC : état des lieux, défis et perspectives ».  

Trois autres conférences à débattre, sont  axées sur « Les enjeux de la financiarisation de l’économie de la RDC » (orateur Bertin MUDIMU TSHIISEKEDI  DG de FPI), « Evaluer les conséquences socioéconomiques de la mise en œuvre des mesures conservatoires contenues » (oratrice Edith MASAMBA) et « Comment circonscrire le marché local congolais » (BILA-ISIA INONWABINI  Professeur au school of management de l’UCC). ACP /KHM/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet