Kinshasa : l’approche japonaise d’autonomisation des petits producteurs expliquée aux agriculteurs à Mont-Ngafula

Kinshasa, 13 avril 2024 (ACP).- L’approche japonaise d’autonomisation des petits producteurs par un changement de comportement (Shep) a été expliquée samedi, aux agriculteurs, éleveurs et maraîchers, lors d’une séance de formation organisée dans la commune de Mont-Ngafula (Ouest de Kinshasa) en République Démocratique du Congo.

« (…) Nous avons voulu leur faire bénéficier des informations et des connaissances de l’approche Shep, gage d’un progrès durable pour booster leurs activités sur le terrain », a déclaré Bertille Tekitila Kitembo,  présidente de l’ONG Action humanitaire Laurent Mbala Munongo (Achulam).

Et d’ajouter : « L’entrepreneuriat agricole selon l’approche Shep est une opportunité de promouvoir les activités agricoles susceptibles de permettre aux producteurs qui travaillent dans l’agriculture ou l’élevage de se lancer dans l’agro business. L’agriculture est un  secteur qui peut créer plus de 4 millions d’emplois dans une chaîne de valeur agricole durable face au chômage  des jeunes désœuvrés et à la pauvreté qui bat son plein  dans le pays ».

Aujourd’hui, a-t-elle dit,  l’approche Shep a fait tache d’huile au Japon, au Kenya, au Burundi et au Sénégal où les petits producteurs accompagnés par leurs gouvernements respectifs réalisent des prouesses dans ce domaine. C’est la raison pour laquelle, elle a invité deux experts du ministère de l’Agriculture en approche Shep, bénéficiaire de la bourse de la Coopération japonaise (Jica) à la partager et à l’étendre auprès des petits producteurs de la banlieue de Lutendele à Mont-Ngafula.

Dada Bwini et Sarah Ntundu, experts en approche Shep ont fait savoir que cet outil entend  améliorer des techniques de l’agriculture et se distingue des autres approches connues par la connaissance permanente du marché, l’établissement des liens étroits entre les agriculteurs et les autres acteurs du marché des producteurs agricole.

Quant au Père Blaise Matondo Bulembe, il a encouragé ses paroissiens et tous les acteurs agricoles à cultiver l’esprit de travail dans une coopérative pour réaliser des profits escomptés  et des bonnes affaires dans leur secteur.

Cette séance formation a été organisée par l’ONG Action humanitaire Laurent Mbala Munongo (Achulam) avec l’appui de la Fondation Pasi André pour l’environnement (FPAE), a-t-on rappelé.

ACP/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet