L’inflation hebdomadaire passe de 4,01% à 0,18%

Kinshasa, 27 juillet 2023 (ACP).- L’inflation hebdomadaire est ressortie à 0,18% contre 4,01% la semaine précédente, a-t-on lu dans la note de conjoncture économique de la Banque centrale du Congo reçue jeudi, à l’ACP.

« A la troisième semaine du mois de juillet 2023, le marché des biens et services a été caractérisé par un ralentissement du rythme de progression de l’inflation comparativement à la forte accélération des prix observée la semaine précédente. En effet, l’inflation hebdomadaire est ressortie à 0,18% contre 4,01% réalisée une semaine plus tôt », a indiqué le document.

Selon la note, en cumul, l’inflation a été portée à 16,3% contre une cible annuelle de 11,5% à fin décembre 2023. Cette évolution est consécutive au ralentissement des indices de toutes les fonctions de consommation, notamment des postes, produits alimentaires et boissons non alcoolisées ; logement, eau, électricité, gaz ; et autres combustibles et biens et services divers, dont les contributions à l’indice global ont respectivement représenté 54,9%, 14,3%et 8,3%. 

En effet, le document a attesté que l’indice des prix à la consommation des fonctions susmentionnées a enregistré des décélérations pour se situer à 0,16%, 0,29% et 0,26% contre 3,77%, 4,99% et 3,46%.

Croissance du PIB estimée à 6,8%

La note de conjoncture a, par ailleurs, soutenu que les dernières estimations ont indiqué que la croissance du produit intérieur brut réel devrait s’établir à 6,8% contre 8,9% l’année précédente.

Ce niveau de croissance est nettement supérieur à celui projeté pour l’Afrique Subsaharienne par la Banque africaine de développement (BAD), soit 4,0%.

« Cette évolution a procédé essentiellement de l’accroissement de l’activité des industries extractives (notamment le secteur minier), dont la valeur ajoutée devrait croitre de 11,7% en 2023 contre 22,6% en 2022 », a expliqué la source qui a ajouté qu’en revanche, les activités hors mines progresseraient de 4,4% contre 3,1% l’année précédente.

L’activité du secteur minier, a révélé la note, serait soutenue par la poursuite de la réalisation de grands travaux d’infrastructures avec l’exécution du programme de développement local des 145 territoires (PDL-145), d’une part, et de la relance du secteur agricole, d’autre part.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet