Ouverture de la 4ème Edition foire des semences paysannes du Cameroun

Cameroun, 01 mars 2024  (ACP).- La 4ème édition de la foire des semences paysannes du Cameroun    (FOSPAC) a été ouverture à  Esse, un arrondissement situé à près de 60 km de Yaounde, la capitale.  « Il m’est particulièrement agréable de prendre la parole,  ce jour, à l’occasion de la 4ème édtion de la foire des semences paysannes du Caméroun,  (FOSPAC4).

Tout comme mon prédécesseur, je me réjouis de présider la cérémonie d’ouverture officielle de cette belle fête du monde paysan ; que dis-je, de ce grand rendez-vous de la revalorisation et la sauvegarde de la semence paysanne. L’activité qui nous réunit aujourd’hui, est lancée par le RADD en 2021  dans son programme de promotion des systèmes semenciers paysans, il met l’accent sur l’accessibilité pour tous les producteurs à la semence paysanne de qualité et en quantité et rentre dans le cadre de la politique semencière que coordonne le ministère de l’Agriculture et du développement rural du Cameroun », a déclaré  M. Christian Manga Ombolo,  sous-préfet de l’arrondissement d’Esse, avant de couper le ruban symbolique de la FOSPAC4.

Pour le président du conseil d’administration du Réseau des acteurs de développement durable (RADD), Joseph Clément Mbong, l’édition de cette année  a pour objectif de rendre accessible pour tous les producteurs à une semence de qualité et en quantité en vue de leur garantir une souveraineté semencière et alimentaire.  « Cette édition va davantage apporter des solutions à la place qu’occupe la semence paysanne dans les politiques agricoles au Cameroun. Un accent sera mis sur la pratique de l’agroécologie, importante dans la préservation de la biodiversité.

Toutes ces actions sont nécessaires dans l’atteinte  des objectifs du développement durable et s’inscrivent dans la stratégie nationale de développement à l’horizon 2030. » a expliqué Joseph Clément Mbong, président du conseil d’administration du RADD. Avant d’ajouter : « Le RADD a pour ambition de sortir le petit producteur de la dépendance semencière et économique afin de réparer des injustices socio-économiques dont il a fait l’objet, de reconnaitre les systèmes semenciers paysans et les droits des paysans sur leurs semences en créant au niveau national des lois en faveur de ce système. C’est une interpellation forte du RADD pour que vive la semence paysanne ».

A son tour, la secrétaire exécutive du RADD, en même temps, présidente du comité technique d’organisation de cette foire, Mme Marie Crescence Ngobo,  a plaidé  pour que la semence paysanne soit reconnue par l’Etat camérounais au même titre que les autres semences commerciales. Auparavant,  M. Martin Ndongo Boune, maire de la commune d’Esse  qui avait accueilli plus de 200 structures, s’était dit honoré par la tenue pour la 4ème fois de cette foire dans sa commune appartenant au departement de Mefou et Afamba. 

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet