RDC-Hongrie : formation des Congolais dans le secteur de la pêche et élevage

Kinshasa, 25 janvier 2024 (ACP).- La deuxième édition de formation sur la pêche et l’élevage organisée  par le secrétariat général de ce secteur, en partenariat avec l’entreprise hongroise « AGROFEED », a démarré jeudi à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, a appris l’ACP de source officielle.

« La formation que nous avons débuté, avec la collaboration bilatérale Hongrie-RDC et à travers son ministère de Pêche et élevage ainsi que certaines organisations telles que la fondation pour l’Afrique, AGROFEED (knowledge which feeds, MOL et Hungary Helps », a déclaré M. Levente Szabo le consul hongrois et chargé d’affaires.

Et d’ajouter : « ces consortium ont travaillé en amont et en aval pour avoir cette formation ».

Cette formation qui a connu la participation de la secrétaire générale au ministère de Pêche et élevage Pascaline Mbangu Kikumbi et à laquelle beaucoup d’ONG, les associations locales d’élevage et entreprises locales prennent part, a pour objectif d’approfondir davantage les connaissances dans le domaine agroalimentaire, élevage et pêche. C’est dans ce cadre que AGROFEED va apporter un plus aujourd’hui et concevoir des projets ensemble avec le ministère eu égard de l’importance que revêt cette activité.

La secrétaire générale a, à cet effet, rappelé que le ministère de Pêche et élevage a reçu du gouvernement entre autre mission de développer le secteur de la pêche, de l’élevage, de l’aquaculture, la pisciculture en vue de concourir à la sécurité alimentaire, et nutritionnelle de notre population.

« C’est un grand challenge qui nécessite de l’ingéniosité et surtout des stratégies susceptibles d’atteindre ces objectifs », a soutenu Pascaline Mbangu Kikumbi.

‘Néanmoins, a-t-elle souligné, il y a des préalables qu’il faut résoudre pour amorcer de manière efficiente et probante pour le développement de tous ces secteurs.

Parmi ces préalables, elle a cité en ce qui concerne l’élevage, les choix des races et la qualité des aliments.

« Pour les choix des races, nous savons que notre pays dispose des races résilientes mais le problème se pose encore pour l’alimentation des bétails », a affirmé la secrétaire générale, précisant que la solution à cette problématique oblige à tourner la tête pour plus de solution.

« C’est dans cette optique, qu’avec le concours du  consul honoraire, la République de la Hongrie, nous avons trouvé un partenaire capable d’aider notre pays à produire si pas avoir un aliment de qualité enrichi pour nos élevages ».

Il s’agit dans ce cadre de l’AGTOFEED, qui est une entreprise hongroise spécialisée dans la production des prémisses et des concentrés susceptibles d’enrichir et d’améliorer la qualité de l’aliment nécessaire à nos élevages.

Cette deuxième session d’information a consisté à échanger d’expériences afin de permettre aux opérateurs de ce secteur de bénéficier de l’expertise de cette entreprise et voir comment nouer des partenariats bénéfiques aux uns et aux autres dans le seul but de développer l’élevage en République démocratique du Congo.

La première session a eu lieu en novembre 2023. ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet