RDC : le bitumage de la route Goma-Kisangani, une avancée pour l’ouverture économique (Expert routier)

Kinshasa, 20 février 2024 (ACP).- Le bitumage de 748,5 de la route nationale Nord-Kivu-Tshopo 4 est une avancée pour l’ouverture de la République démocratique du Congo à l’Afrique de l’Est par le port de Mombassa, a appris l’ACP lundi dans un entretien.

« La route nationale N°4 en réhabilitation en ses sections Kisangani-Komanda-Beni est d’un grand intérêt socio-économique pour notre pays la RDC. Avec un linéaire total de 1.577 km, la nationale N°4 est une section de la Transafricaine Lagos (au Nigeria) – Mombasa (au Kenya) qui est restée en terre battue jusqu’à ce jour, hormis le tronçon Erengeti – Beni (60 km) revêtue en 2009 », a déclaré Alexis Mutia, expert routier.

Ce dernier avait  fait cette déclaration en marge du lancement des travaux de modernisation de cette route dimanche à Kisangani. La nationale no4 est parmi les routes nationales de désenclavement du territoire de la République démocratique du Congo du fait qu’elle traverse plusieurs provinces de l’Est à savoir le Nord-Kivu, le Haut-Uélé et la Tshopo.

« Avec un linéaire de total de 1 577 km, la nationale N°4 est une section de la Transafricaine qui connecte la RDC à l’Afrique de l’Est par le port deMombasa au Kenya etqui malheureusement est restée en terre battue constitue une avancée dans le désenclavement du pays vis-à-vis de l’extérieur », a-t-il renchéri.

L’état de cette route bloque le développement de l’ancienne Province Orientale et du grand Kivu malgré les travaux entrepris  sur financement de la Banque Mondiale dans le cadre du Projet Pro-Routes et le Fonds national d’entretien routier (Foner) dans le cadre de l’entretien.

La nationale 4, un projet intégrateur économique

Les travaux lancés sur la nationale 4 s’inscrivent dans le cadre du projet sous régional et intégrateur économique au regard de la nouvelle position de la RDC au niveau de la Communauté d’Afrique de l’Est.

La réalisation de ces travaux est un pari gagné pour le président de la République qui a toujours prôné l’intensification des échanges commerciaux interafricains à travers la Zone de libre-échange africaine (ZELCAF).

Il est aussi une réponse à la promesse  tenue lors de sa campagne à la présidentielle de 2023 aux populations des provinces de la Tshopo, du Haut-Uélé et de l’Ituri.

La réalisation desdits travaux qui s’inscrivent dans le cadre  du Partenariat Public-Privé (PPP), s’ajoutent à ceux en cours d’exécution sur la Route nationale N°1 en son axe, Tshikapa-Mbuji-Mayi en passant par Kamwesha et Kananga et  la Nationale 2, sections Mbuji-Mayi-Kabinda-Mbanga-Bukavu en vue du désenclavement du territoire national susceptibles de favoriser l’intégration économique.

A l’occasion du lancement des travaux de la nationale 4, les voix se sont élevées dont celle du  Professeur Jeanneau Kikangala Ngoy Directeur générale de l’Office des routes saluant l’engagement du gouvernement pour son implication dans la recherche des financements et des partenaires.  ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet