RDC : les jeunes entrepreneurs encouragés à saisir l’opportunité d’affaires en Roumanie (Délégué général à la francophonie)

Kinshasa, 10 décembre 2023(ACP).- Les jeunes entrepreneurs congolais ont été encouragés par le délégué général à la francophonie à Kinshasa, en République démocratique du Congo, à saisir l’opportunité des affaires en Roumanie, a appris l’ACP samedi d’un communiqué.

« Le délégué général à la Francophonie en République Démocratique du Congo, Mabiala Ma-Umba, encourage les jeunes entrepreneurs congolais à saisir l’opportunité qui leur est offerte pour nouer des relations d’affaires en Roumanie, en Europe centrale et orientale », a-t-on lu dans ledit communiqué de la Délégation générale à la francophonie.

D’après la source, ladite opportunité a fait l’objet d’un appel à candidatures lancé par l’OIF en vue de sélectionner des entreprises opérant dans l’un des secteurs économiques à savoir , l’agroalimentaire, le numérique (cyber sécurité, industrie des jeux vidéo), l’énergie verte et l’industrie médicale. 

Enjeu de l’opportunité

« Les entrepreneurs sélectionnés effectueront, du 27 au 29 mars 2024, une mission économique et commerciale à Bucarest. Pendant leur séjour dans la capitale roumaine, les entrepreneurs sélectionnés prendront part, sous l’encadrement d’experts, à un forum économique de haut niveau, à des sessions de mise en relation d’affaires entre entreprises et à des visites de sites d’entreprises », a indiqué la même source.  

L’OIF a précisé également que ces entrepreneurs bénéficieront des opportunités de réseautage et d’échanges informels ainsi que des opportunités commerciales et d’investissement, grâce aux rencontres qui seront préparées et facilitées par des experts.

Par ailleurs, avant le déploiement de la mission économique et commerciale à Bucarest, a ajouté l’OIF, des sessions de « relations d’affaires B2B » auront lieu en ligne, en février et en mars 2024.

Cette mission économique et commerciale s’inscrit dans le cadre de la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à « intensifier les échanges commerciaux et d’investissements entre les 88 États et gouvernements membres de l’OIF ».

En outre, les autorités roumaines et l’OIF prendront en charge les frais de services des conférences, visites de sites, de transport local, de transport international, à raison d’une personne par entreprise ainsi que l’hébergement des participants internationaux, à raison d’une personne par entreprise et institution. Les frais de

visa sont à la charge des participants.

En tant que membre de l’OIF et de l’Union européenne, la Roumanie dispose d’un cadre stable et de nombreux atouts économiques, notamment, un secteur industriel et manufacturier  « historiquement fort », a-t- on noté.

ACP/ KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet