RDC : près de 500 milliards FC  payés en procédure d’urgence pour besoins sécuritaires  (ministère des Finances)

Kinshasa, 04 janvier 2024 (ACP).- Près de cinq cent milliards de francs congolais, des dépenses ont été exécutées entre juillet et septembre 2023, en procédure d’urgence en faveur du secteur de sécurité, soit une proportion plus importante que lors des deux premiers trimestres en République démocratique du Congo, selon un rapport du ministère des Finances.

« Le Trésor public a décaissé un montant total de 498,51 milliards de Francs congolais (CDF), soit près de 200 millions de dollars en faveur du secteur de la sécurité en procédure d’urgence pour le compte du troisième trimestre de l’année 2023 », a-t-on lu dans ce rapport.

Selon cette source, durant le troisième trimestre 2023, le pourcentage de dépenses exécutées en procédure d’urgence a été significativement boosté par les rubriques dépenses de sécurité et des investissements sur ressources propres.

A en croire le rapport, l’augmentation de dépenses exécutées en procédure d’urgence en faveur du secteur de sécurité est perçu comme une preuve de la détermination du gouvernement congolais à répondre en toute responsabilité aux menaces sécuritaires qui pèsent sur l’ensemble du territoire national de la RDC.

1.076 milliards FC  des dépenses d’investissement en ressources propres

Les dépenses d’investissement en ressources propres du gouvernement de la République démocratique du Congo se sont chiffrées à hauteur de 1.076,47 milliards de Francs congolais (CDF), soit  430 millions de dollars américains, au troisième trimestre de l’année 2023, a appris jeudi l’ACP de source officielle.

« Pour ce qui est des dépenses d’investissement sur ressources propres, la hauteur de celles-ci exécutées en urgence est située à environ 23%, par rapport au volume total des investissements sur ressources propres atteint au troisième trimestre, soit 1.076,47 milliards CDF », a rapporté le ministère des Finances dans un document.

Dans son rapport de la situation de dépenses publiques exécutées en procédure d’urgence pour le compte du troisième trimestre de l’année 2023, en lien avec l’exécution du Plan de Trésorerie du secteur public de la période concernée, le ministère des Finances a rapporté que sur le montant mentionné ci-dessus, un ratio de 23% de ces dépenses a été exécuté en procédure d’urgence.

La même source a relevé  que ces dépenses ont été stimulées par les urgences consécutives à l’organisation des neuvièmes Jeux de la Francophonie de Kinshasa.

ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet