100 jeunes conscientisés sur leur rôle dans la construction d’une société cohésive

Uvira,  19 janvier 2024 (ACP).- Cent jeunes issus des différentes couches sociales ont été conscientisés, vendredi à Uvira au Sud-Kivu en République démocratique du Congo, sur leur rôle dans la construction d’une société cohésive dans la mairie d’Uvira, par le centre de développement intégral de l’enfant rural (Cedier), a constaté l’ACP.

« Cette activité qui a comme thème principal : la gestion des relations avec les autorités et les services de sécurité et de l’ordre, s’inscrit dans le cadre du projet Ma responsabilité pour le paix et la cohésion sociale dans la mairie d’Uvira, financé par la coopération Allemande GIZ. Elle vise à contribuer à l’amélioration des interactions et la collaboration entre les jeunes et les autorités urbaines ainsi que les services étatiques afin de promouvoir des interactions positives en vue de consolider la paix et la cohésion sociale dans la mairie d’Uvira » a déclaré le chargé de programme du Cedier, Armel Rutebeza.  

Et d’ajouter : « cet atelier qui va durer deux jours, vise également à Identifier les bonnes pratiques de collaboration / communication et d’engagement constructif avec les autorités urbaines, amener les jeunes et les autorités urbaines à définir/ renforcer les mécanismes qui facilitent une communication et collaboration mais aussi propulser les participants à prendre des engagements qui améliorent le climat de collaboration entre les autorités et les jeunes dans la mairie d’Uvira ».

M. Rutebeza a fait remarquer que cette activité s’inscrit dans le cadre d’offrir un espace aux jeunes issus des horizons divers, d’interagir avec les autorités avec les autorités urbaines y compris des autres de la base (chef des quartiers), services étatiques ; afin de leur permettre de soulever leur préoccupation en matière de redevabilité des autorités et services étatiques aux questions de protection, de cohésion sociale etc. ces échanges permettront de réfléchir sur comment les jeunes de manière spécifique sont engagés à  collaborer et communiquer avec les autorités ; les autorités urbaines, les autorités de base, les services de sécurités et de l’ordre et autres sont-ils accessibles par les jeunes (PDI, autochtones etc.).

Pendant ces séances, les participants vont réfléchir sur les canaux actuels d’engagement et de communication et à l’issue de ces échanges, ils vont définir, si nécessaire, d’autres mécanismes de collaboration et de communication, signale-ton. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet