Kinshasa : les jeunes invités à être de vrais catalyseurs du développement du pays

Mme Ornella Aosa

Kinshasa, 18 janvier 2024 (ACP).- les jeunes de  Kinshasa en République démocratique du Congo,  ont été invités jeudi au cours d’une matinée,   à être, de vrais patriotes et de vrais catalyseurs pour le développement du pays.

« Soyons de vrais catalyseurs du développement du Congo, soyons courageux, innovants, prêts à affronter les risques, de vrais patriotes et surtout pensez à quel genre de terre aimerions nous pour nos enfants », a déclaré  Ornella Aosa, présidente du conseil communal de la jeunesse de Kasa-vubu (CCJ KV).Et d’ajouter, « nous jeunes devions avant toutes réclamations, nous préparer aux hommes et femmes que nous inspirons être. Chacun, à quelque chose à donner, que personne se sous-estime face aux enjeux du développement durable ».

« C’est vrai que plusieurs ainés ne sont pas prêts à lâcher l’éponge en faveur de la jeunesse d’une part c’est une mauvaise volonté peut-être parce qu’ils n’ont pas encore assurés leurs vieillesses ou juste un conflit des générations, d’autre part les jeunes semblent n’être pas assez préparés pour une relève digne de ce nom » a-t-elle martelé.

Mme Aosa a saisi l’opportunité pour évoquer la lutte qu’avait mené Patrice Emery Lumumba pour faire accéder la RDC à l’indépendance tout en étant jeune, « Lumumba, avait mené une lutte ardente et idéaliste, il tenait à une chose, voir l’homme congolais libre d’esprit et des actes, voir l’homme congolais se prendre en charge parce qu’il croyait à ce dernier, il croyait à ses capacités de se développer et de développer ses terres ».

« Certains disent qu’il a été trop pressé, d’autres qu’il a mené sa lutte sans sagesse ; moi, je dis qu’il a fait sa part et il a donné le meilleur de lui pour que le Congo soit libre », a-t-elle ajouté.

Elle a, par ailleurs, exhorté les jeunes à ne pas brutaliser les vieux, ne pas les critiquer, mais de mener une lutte pacifique, petit à petit notre savoir nous donnera la place car le pouvoir ne se réclame pas, ne se demande pas mais il s’impose.

« La Jeunesse doit croire à elle, elle est un engrais pour les fruits que donneraient des nombreuses années qui viennent. Un simple engagement, pour un Congo plus beau qu’avant », a-t-elle conclu.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet