Affaires sociales : lancement des travaux de l’atelier national  des organismes spécialisés

Kinshasa, 11 Mars 2024(ACP).- Les travaux de l’atelier national d’évaluation du fonctionnement et de renforcement des capacités des animateurs des organismes spécialisés installés, ont été lancés lundi à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), lors d’une cérémonie

 « Cet atelier de renforcement des capacités est important non seulement pour capitaliser les acquis du premier atelier dont la République voit aujourd’hui les résultats positifs, mais aussi pour améliorer les résultats de la gestion des animateurs des organismes spécialisés » a  déclaré Modeste Mutinga, ministre des affaires sociales, Actions humanitaires et solidarité nationale.

Pour lui, la RDC n’est plus au stade des discours mais plutôt de voir sortir du sol des infrastructures scolaires, socio-professionnelles, hospitalières, des adductions d’eau, des vastes étendues des champs agricoles cultivées, des grands projets d’élevages et d’agro-business.

«  J’ai saisi cette opportunité pour recommander à tous les organismes spécialisés d’insérer le modèle de développement communautaire à travers l’agro-business proposé par le comité de supervision dans les projets prioritaires», a souligné Modeste Mutinga.

Il a également fait savoir que ce modèle d’entreprises minières conformément au Code et règlement minier, est une illustration d’un projet réussi qui peut servir non seulement pour réduire la pauvreté mais aussi pour créer des emplois en faveur de jeunes et ainsi contribuer  pour leur bien-être.

De son côté, Mme Antoinette Samba, ministre des Mines, a saisi cette occasion pour attirer l’attention des responsables sur la bonne gestion des fonds issus de la dotation 0,3% afin de conduire les communautés locales vers la voie du développement durable.

«   Je remercie  le président de la République, Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour sa vision axée sur le relèvement socio-économique à la base ainsi que deux membres de la commission mixte restreinte qui ont cru en la matérialisation de la dotation 0,3% par les entreprises minières conformément au code et règlement minier », a-t- elle dit.

Et d’ajouter : « j’attire l’attention sur la bonne gestion des fonds issus de la dotation 0,3% mais surtout à m’intérioriser le fait que conduire ses compatriotes sur la voie du développement est une mission noble et sacrée ».

Elle a listé les maux que les responsables  sont appelés à extirper dans leur gestion quotidienne, notamment le manque de connaissance du manuel de procédure,  les incompréhensions inutiles entre membres du comité directeur de la dot, la thésaurisation des fonds mis à leur disposition par les entreprises minières

 «  Je fais part aux participants sur l’une des questions qui me tiennent à cœur à savoir la question relative à la gestion future des infrastructures construites grâce à la dotation  0,3 %.  Je souhaite vivement qu’il ait une implication étroite de deux ministères qui se sont battus bec et ongle pour l’avènement de cette dotation à avoir le ministère des Mines et des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale »,  a conclu Mme Samba.

Ce lancement de travaux de l’atelier national dévaluation et de renforcement des capacités  a connu la présence des hauts experts du comité de supervision, des experts de la ‘’Dot’’ ainsi que des membres des comités des organismes spécialisés installés et d’autres invités de marque. ACP/KHM/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet