Goma : l’auto-développement des communautés locales, l’une des missions  d’une entrepreneure


Goma, 14 décembre 2023 (ACP
).- L’auto-développement des communautés locales est l’une des missions  d’une entrepreneure belgo-congolaise, a-t-on appris  au cours d’un entretien réalisé jeudi dans la ville de Goma,  dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

 « Je suis une femme entrepreneure belgo-congolaise de 40 ans, fondatrice de  « Noha fondation » établie à Kinshasa et dont la mission est de favoriser l’auto-développement des communautés locales  à travers le projet  ’’DVN-T-CITY’’, créé depuis quelques années », a déclaré Mme Noha Saleeby, entrepreneure.

«  Ceci a été pour moi une vision ambitieuse et innovante cherchant à révolutionner l’urbanisme et le logement en RDC, afin de créer des villes et localités respectueuses de l’environnement », a-t-elle dit.
« Mon expérience en tant qu’entrepreneure, m’a amené à prendre conscience des réalités sociales de mon pays, la RDC, et je me suis donnée le défi de relèvement des réalités sociales de ce beau pays afin d’apporter un changement aux différentes difficultés auxquelles la population fait face», a souligné  Noha Saleeby.

Des solutions aux problèmes qui affectent  développement urbain

Cette philanthrope a dit focaliser toute son énergie à chercher des solutions aux problèmes « qui affectent le développement urbain du pays et espérer ainsi répondre à la nécessité d’améliorer les centres urbains tout en abordant les problèmes majeurs du millénaire tels que la pollution, la surpopulation et la pauvreté avec comme conséquence la construction des cités responsables, à moindre coût et avec l’appui du gouvernement congolais. 

Et d’ajouter : « notre souci a une croissance humaine continuelle où nous le savons tous, la croissance humaine ne se fait pas suivre par la croissance démographique ; le nombre d’écoles, d’hôpitaux, de logements n’est pas proportionnel au nombre des populations, mais à travers mon projet DVN-T-CITY ».

Cette initiatrice du projet DVN-T-CITY planifie ainsi une assistance envers les déplacés hébergés dans un des sites tout autour de la ville de Goma dans un bref avenir, à la limite des moyens qu’elle aura collectés, a-t-elle précisé.

Native de Kinshasa en 1991, d’un père belge et d’une mère congolaise, Mme Noha Saleeby se dit être profondément affectée par la guerre civile qui a éclaté au pays, ce qui poussera sa famille à émigrer en Belgique où elle a fait des études ainsi que ses premières expériences professionnelles. En 2010, elle s’installe en Angola où elle crée plusieurs entreprises dans le secteur de construction, architecture d’intérieur et restauration immobilière
ACP/C.L

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet