Guerre dans l’est : une plateforme  condamne le bombardement de l’armée rwandaise à Munguga

Kinshasa, 10 mai 2024(ACP).- Les membres d’une plateforme ont condamné à Kinshasa, le bombardement de l’armée rwandaise à Munguga le vendredi 03 mai à Goma au Nord-Kivu dans l’est République démocratique du Congo,  par les terroristes du M23, a-t-on appris vendredi d’un communiqué. 

« Nous déplorons l’attaque meurtrière à la bombe perpétrée le vendredi 03 mai 2024 par les terroristes du M23, soutenus par le Rwanda. Les conséquences liées à ces bombardements ont ciblés intentionnellement le site des déplacés de Munguga dans la périphérie de la ville de Goma, occasionnant des pertes en vie humaine, particulièrement les femmes et les enfants », a-t-on lu dans le communiqué du Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO).

Selon la source, cette énième attaque, après celle de Kishishi contre une population civile de surcroît déplacée, vivant déjà dans la précarité et la vulnérabilité est une violation du droit internationale humanitaire et constitue un crime condamnable par des instruments juridiques internationaux, régionaux et nationaux. 

A ce sujet, plusieurs recommandations ont été formulées par les femmes membres du CAFCO. 

Au Président de la République, nous recommandons de prendre des mesures urgentes pour arrêter les massacres et réduire les risques pesant sur la population civile, de saisir le parlement réuni en session extraordinaire pour une prise de position sur cette nouvelle privation du Rwanda ;

Au Gouvernement de la République, nous recommandons d’aller au-delà des simples condamnations, de passer en action en accordant des moyens conséquents à nos forces armées afin de bouter l’ennemi dehors, de maintenir l’accès humanitaire nécessaire sur le site des déplacés, de donner les ressources nécessaires pour la prise en charges des victimes particulièrement et des déplacés en général ;

Aux Nations-Unies, nous recommandons de s’impliquer de toute urgence pour la cessation immédiate des hostilités et de s’impliquer pour le dépôt des armes par les terroristes et ce sans condition aucune ; A la population congolaise, nous recommandons d’être vigilante, de dénoncer tous mouvements suspects, capables de mettre en péril sa sécurité et nous demandons aux organisations humanitaires, une prise en charge holistique des survivants des actes barbares précités, de ne pas faire la politique de deux poids, deux mesures afin de s’impliquer à l’instar de ce qui est fait pour les ukrainiens, les palestiniens etc. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet