Haut-Katanga : pagnes et habits de friperie remis aux victimes de guerre dans l’Est

Lubumbashi, 26 mars 2024 (ACP).- Des pagnes et habits de friperie ont été remis mardi aux victimes de la guerre imposée par le Rwanda, lors d’un culte organisé à Lubumbashi dans le haut-Katanga, (sud-est) de la République démocratique du Congo  par la fédération des  femmes protestantes.

« Nous venons de remettre aux femmes victimes des atrocités, des pagnes habits de friperie, des chaussures, des savons et une somme d’argent dont le montant n’a pas été dévoilé pour leurs témoigner notre compassion », a déclaré Miriam Mwepu, présidente de la Fédération des femmes protestantes.

Elle a estimé que le fait de partager leurs biens avec ces femmes, est un symbole de compassion. « Partager nos biens en nature et en espèces avec les victimes de guerre dans l’Est de la RDC, comme plusieurs femmes l’ont fait, est un symbole de compassion à la   misère de nos compatriotes », a-t-elle dit.

« Le peu que nous avons récolté, nous permettra de réaliser notre objectif visé au cours de ce mois dédié aux droits de la femme, qui est celui de pleurer ensemble avec nos compatriotes de l’Est de la RDC », a-t-elle ajouté, avant de remercier les personnes impliquées dans la réalisation de cet objectif.

Enfin, elle a invité la population congolaise en général et celle de Lubumbashi en particulier à cultiver l’amour, tout expliquant qu’une délégation des femmes leaders de Lubumbashi ira à Masisi, dans la province du Nord Kivu en vue d’expédier les biens récoltés et organiser des séances de prières.

De son côté, Dina Bizuri, représentante de la ministre provinciale du genre, a indiqué que cette prière est une façon pour les femmes de dénoncer les atrocités et les crimes que subissent les compatriotes de l’Est.

« Il est urgent pour la femme de lutter pour l’égalité en initiant des activités d’éveil de conscience pouvant l’orienter à atteindre l’objectif du développement durable à l’horizon de 2030 », a-t-elle souligné, avant d’inviter ses paires du la province du Haut-Katanga en général et celles de Lubumbashi en particulier, à travailler dans l’unité, en multipliant des activités pour l’émergence la femme.

« Au regard de la détérioration grandissante de la situation humanitaire à l’Est de la RDC, je sollicite la bienveillance aux sinistrés de guerre en détresse, selon votre propre libre appréciation », a-t-elle conclut.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet