Kasaï Oriental : des   journalistes outillés aux différentesthématiques  sur les violences sexuelles  

Mbuji-Mayi, 29 février 2024 (ACP).- Les journalistes  et membres des organisations de la société civile de la province du Kasaï-Oriental, (Centre de la République démocratique du Congo), ont été outillés  jeudi, au cours d’une cérémonie à Mbuji-Mayi, sur les violences sexuelles.

 « L’objectif de cette formation, est d’outiller les participants à la maîtrise de différentes thématiques sur les questions des violences sexuelles, la dénonciation et  les procédures judiciaires en matière de ces  violences », a déclaré Didier Mupitanjia, assistant technique au programme de lutte contre les violences sexuelles (PLVS) de l’Agence belge de développement (ENABEL).

« Les participants doivent avoir la maîtrise de toutes ces thématiques afin qu’ils aient une notion dans la communication à travers les médias », a-t-il ajouté.

Pour l’assistant technique au Programme de lutte contre les violences sexuelles, « les violences sexuelles constituent un défi majeur en RDC dont la majorité des victimes sont des femmes et jeunes vivants en milieu rural ». 

« Le programme PLVS consiste en une prise en charge holistique des victimes dont la plupart sont des femmes et des jeunes en milieux ruraux et au changement des comportements. Cette prise en charge est facilitée par la mise en place du centre intégré des services multisectoriels basé au centre hospitalier presbytérien de Mbuji-Mayi », a-t-il souligné.

Selon Didier Mupitanjia, parmi les types des violences sexuelles les plus récurrentes, il s’agit notamment  de l’agression sexuelle et physique, le mariage forcé, le déni des ressources et la violence psychologique.

Parmi les modules prévus dans cet atelier, figurent notamment la déontologie journalistique et techniques de communication, les généralités sur les violences basées sur le Genre (VBG), ainsi que  les informations générales sur la protection contre les exploitations et abus sexuels.

ACP/KHM/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet