Kinshasa : lancement de la quatrième phase du programme  » Voix et leadership des femmes »  

Kinshasa, 20 février 2024 (ACP), La quatrième phase du programme Voix et leadership des femmes (VLF) a été lancée, mardi, au quartier Buma à  Nsele, dans la partie  est de Kinshasa,en République démocratique du Congo,lors d’une  tribune d’expression populaire.

 » Aujourd’hui, nous avons lancé la quatrième phase du programme VLF à la communauté du quartier Buma. Nous sommes venus rencontrer toutes les parties prenantes ( responsable de la commune de la N’sele, chef du quartier de Buma, représentant du Chef coutumier, chef de rue et membres de la communauté) pour discuter et mettre en place les stratégies de la mise en œuvre du projet « , a déclaré Marie – Claire Habamungu,  coordonnatrice de l’Ong Femmes solidaires pour la paix et le développement (FSPD). 

Elle a fait savoir qu’ une cinquantaine membres en majorité les femmes ont exprimé leurs préoccupations et attentes en ce qui concerne les actions à mener dans le cadre dudit projet.

 » La communauté s’est imprégnée du projet, tout en exprimant leurs besoin réels qui, en réalité, concordent avec notre plan d’action. Nous sommes rassurés puisque nous avons eu l’engagement et l’implication de cette communauté dans toutes les actions de la mise en œuvre du projet « , a indiqué Mme Habamungu.

Et d’ajouter :  » je crois qu’avec ce projet VLF,  nous allons tout faire pour mettre même deux forages dans le quartier Buma, conformément à leur besoin en eau potable. Les femmes ont aussi demandé un moulin de manioc ».

Quant à la réhabilitation de la grande avenue Nzoko, Mme Habamungu a signifié que cela ne relève pas de leur compétence, mais un plaidoyer sera mené dans ce sens.

Elle a également fait savoir que les autorités étatiques de la commune de la N’sele, ont notamment promis leur accompagnement pour que les actions à réaliser soient visibles et que les résultats puissent impacter le développement du quartier Buma. 

A l’en croire, leurs partenaires financiers seront au courant de tous les besoins de ladite communauté afin de voir comment est-ce qu’elle sera aidé.

La coordonnatrice de la FSPD a profité de la circonstance pour annoncer qu’après cette activité, la prochaine étape consiste à former au sein de cette communauté une équipe de maintenance au cas où le projet aura à construire des unités de production, notamment le  forage et le moulin.

Pour sa part, le chef du quartier de Buma, Germain Ngudio a indiqué que ses administrés ont bien accueilli le projet mené par la FSPD. 

 » Nous allons faire un comité pour voir comment accompagner ledit projet afin que nous travaillons dans la joie avec FSPD, espérant attirer d’autres projets pour que notre quartier soit développé, à l’instar des autres quartiers « , a-t-il ajouté.

Habitante de Buma, Aimée Kole a apprécié l’initiative étant donné que les femmes de son quartier sont butées au problème d’eau et de route à cause d’une grande érosion.  » Nous avons demandé de l’eau et un moulin de manioc parce que nous sommes obligées d’aller jusqu’à Kingasani pour moudre les maïs et manioc « , dit-elle.

Rappelons que le  programme VLF est financé par les Affaires Mondiales Canada pour une durée de cinq ans dans six provinces notamment, Kinshasa, Tanganyika, Sud-Kivu, Kasaï-Central, Tshopo et Equateur. 

C’est dans ce cadre que l’ONGDH FSPD a lancé la quatrième  phase du programme VLF dans la commune  de la N’Sele.  L’objectif est de contribuer à l’autonomisation des femmes et filles de la communauté de N’sele.

Financé par les Affaires Mondiales du Canada, VLF est exécutée par le Centre Carter et mis en œuvre  à Kinshasa par FSPD. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet