Kinshasa : le maraichage permet de réduire le taux de malnutrition (une maraichère)

Kinshasa, 10 décembre 2023 (ACP)-. Le maraichage est une activité qui permet de réduire le taux de malnutrition en République démocratique du Congo, a appris l’ACP samedi dans un entretien.

« Le maraîchage est une activité que les mamans exploitent dans les périmètres agricoles de la ville province de Kinshasa en RDC, pour subvenir aux besoins alimentaires de la population et réduit le taux de la malnutrition », a déclaré Benoîte Kinzola, maraîchère dans la commune de N’sele à l’est de la ville de Kinshasa.

« Le maraîchage approvisionne les familles de la République Démocratique du Congo en légumes et d’autres produits agricoles dont les spécialistes appellent cette activité « agriculture urbaine », a-t-elle expliqué, soutenant que «  malgré le travail abattu tous les jours par ces braves femmes pour nourrir des milliers des gens, elles rencontrent, cependant, beaucoup des difficultés  dans l’exercice de  leur travail champêtre. 

« Parmi ces difficultés, je cite principalement, le délabrement des routes d’évacuation des produits agricoles et le manque d’outils de travail. A titre d’exemple, pendant la saison de pluie, les routes sont dans un état qui ne permet pas aux véhicules de ravitailler les centres de consommation  en produits agricoles pour être vendus et cela est un manque à gagner pour les femmes maraîchères dont la rareté des produits agricoles sur les marchés est souvent à la base de la hausse de prix ».

Elle a préconisé la réhabilitation des routes des dessertes agricoles en vue de permettre aux maraichères d’évacuer leurs produits et d’inonder les marchés de la ville de Kinshasa en produits agricoles et de lutter en même temps contre la hausse des prix sur le marché.

ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet