Kinshasa : ouverture d’une foire d’exposition dénommée ’’ Expo-handicap’’

Kinshasa, 16 janvier 2024 (ACP).- Une foire d’exposition dénommée ’’Expo-handicap’’, s’est organisée du 15 au 17 janvier dans la commune de la Nsele, dans l’est de Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), a appris mardi l’ACP de source locale. 

« L’objectif de cette initiative est de présenter les œuvres réalisées par les personnes vivant avec handicap dans les domaines de la poterie, vannerie, menuiserie, savonnerie, coupe et couture, l’agriculture, la gastronomie ainsi que dans la musique », a expliqué Georges Mampuya, fondateur de l’ONG ’’ Libiki’’.

 « Les personnes vivant avec handicap sont des acteurs du développement  et, ont des capacités dans tous les domaines », a-t-il ajouté.  

M. Philippe Ndombe, conseiller commercial de cette structure a expliqué que cette exposition permettra à son organisation d’apporter un appui en vue de contribuer à l’autonomisation de la personne vivant avec handicap.

« L’exposition a été précédée d’une formation d’accompagnement et d’un appui additionnel permettant aux bénéficiaires d’avoir les intrants », a-t-il rappelé. 

M. Ndombe qui a présenté les objets en fer, s’est dit satisfait de participer à cette exposition qui pourra améliorer les conditions de travail des handicapés.  

« Nous recevons beaucoup de demandes des personnes vivant avec handicap pour l’apprentissage au sein de l’association mais, nous sommes confrontés au problème de financement pour mener à bien notre vision », a-t-il souligné. 

Par ailleurs, il a manifesté l’ambition  d’étendre le champ d’action dans les domaines de la couture, la maroquinerie, la cordonnerie, la poterie et la savonnerie. 

 Remise des brevets et matériels aux personnes vivant avec handicap

Le conseiller commercial de  l’ONG ’’Libiki’’ a, à outre, précisé que sa structure a procédé à la remise des brevets et de kits de couture aux 20 lauréats, dont 7 hommes et 13 femmes en situation de handicap, ayant participé à la formation d’un mois.

« A la fin de la formation, nous leur avons remis  notamment 8 machines électriques, 15 machines à pédales, 3 machines à surfilage, 3  machines à bouton, 30 bras machines  30 chaises en bois et des tissus calicots », a dit Philippe Ndombe.

 . 

« La mission de cette structure est de s’investir pour le bien-être de la population et a pour objectif que  les personnes qui sont encadrées par son  centre de formation  puissent devenir autonomes  et utiles dans la société », a-t-il souligné.

Godé yeleza, un des apprenants a salué la tenue de cette formation qui lui permettra d’être forte et autonome dans la vie en exerçant le métier de couturière.

« Je remercie l’initiative de notre structure pour l’organisation de cette formation parce que, nous avons été longtemps marginalisés. Désormais, je peux maintenant coudre et me faire une somme d’argent. A ce stade, je peux répondre facilement à certains de mes besoins », a soutenu  Briyadine Mvula, une des personnes vivant avec handicap et bénéficiaire de ladite formation.  ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet