Kinshasa : plaidoyer pour la prise en charge sanitaire des personnes vivant avec albinisme  

Kinshasa, 30 Juillet 2023 (ACP).- Un plaidoyer a été fait pour la prise en charge sanitaire  des enfants vivant avec albinisme et orphelins par le gouvernement congolais et les hommes de bonne volonté, au cours d’une journée organisée samedi par une fondation à Kinshasa en République démocratique du Congo.

 « Nous lançons un appel de fonds à toutes personnes intéressées car dans un mois c’est la rentrée scolaire. Aller à l’école est essentiel pour un enfant. Lieu de socialisation, d’apprentissage et de partage par excellence, elle doit pouvoir offrir à chaque orphelin une chance d’acquérir des connaissances et de s’en sortir. Avec ce programme, nos équipes s’assurent que l’enfant qui bénéficie d’un parrainage soit scolarisé dans les meilleures conditions possibles>>, a déclaré la coordinatrice de la fondation’’ Sunga ndeko na yo’’, Mme Amanda Foto Luzayadio, dans son mot de circonstance à l’occasion d’une année d’existence de sa structure.

Et d’ajouter que : « c’était une décision prise dès mon enfance comme un devoir, une responsabilité, de partager avec ceux qui en manquent. Plus encore, j’ai ressenti qu’un bel espoir naît et croît chez l’orphelin au fil du temps, je les vois manger ne fusse que le riz au haricots de la sueur de nos fronts. Donner de la joie à un enfant en procure énormément à soi-même ».

Mme Foto Luzayadio a fait savoir que bien souvent du jour au lendemain, il y a des enfants congolais en général et Kinois en particulier survivre sans l’aide et l’affection d’un ou de leurs deux parents. « Chaque jour, ils deviennent orphelins. En plus de ce drame qui les frappe en plein cœur à un moment de leur vie où ils ont un besoin capital du cadre protecteur d’une famille, ces enfants doivent subir des difficultés supplémentaires fragilisant davantage leur condition de vie : pauvreté, faim, déscolarisation, violence de la rue, maladies… Ces orphelins sont exposés à tous les dangers>>, a-t-elle expliqué.

Mme Foto a sollicité l’implication du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans un élan de la solidarité pour garantir la survie de ces vulnérables par le biais de la ministre du Genre, famille et enfant, avant de proposer à celle-ci de discuter avec son collègue de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST) autour d’une circulaire en faveur de ces enfants vulnérables. Cette circulaire, a-t-elle poursuivi, permettra à ces enfants de bénéficier de la gratuité scolaire et de la réinsertion dans la société. Car, il y a urgence : ‘’ne les abandonnons pas’’ 

Autre façon d’agir pour les orphelins

La Fondation prévoit également l’organisation de nombreuses activités socio-récréatives et ludiques afin de permettre aux orphelins d’oublier quelques temps leurs difficultés quotidiennes. Visites culturelles, activités manuelles et éducatives, jeux, activités sportives collectives, sorties au parc d’attraction… sont autant de sources d’épanouissement pour ces enfants défavorisés, qui retrouvent ainsi de la joie de vivre, mais nos moyens sont très limités pour subvenir à tous leurs besoins, a fait remarquer Mme Foto. 

« Depuis 2002, un jeune appelé enfant de la rue a trouvé un environnement sain propice à son épanouissement grâce à nos donateurs. Cet appui peut sécher les larmes d’un ou d’un(e) orphelin/ne et ou une fille mère qui ne sait par où commencer. Votre aide constante m’a permis d’être à l’abri, de me nourrir, de boire une eau saine et de me protéger de l’ignorance et du désespoir », a témoigné Innocent Mboyo, un jeune dit Shegué de l’espace des évolués, bénéficiaire de don de quelques boites de cirage et un étalage en bois don de Fondation <<Sunga ndeko na yo>>. 

La coordinatrice de la Fondation, a en outre révélé qu’en 2022, plus de 100 jeunes cireurs des chaussures à l’espace des évolués ont été formés à l’entrepreneuriat en bénéficiant d’un lot important des cirages et un étalage en bois pour booster leurs commerces.

 Par le fonds propre, cette structure caritative a réhabilité le bâtiment d’un orphelinat à Kimbaseke endommagé de suite d’un incendie. Elle a soutenu en vivres et non vivres les patients abandonnés dans les hôpitaux sans aucune assistance.

Cette structure exerce ses activités sur toute l’étendue de la ville de Kinshasa des actes de charité en faveur de toutes personnes vulnérables afin de les aider à retrouver le goût de vivre. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet