Kinshasa : pour plus de participation  des femmes dans la vie sociopolitique

Kinshasa , 14 mars 2024 (ACP).- La participation des femmes dans les affaires politiques et sociales, en République démocratique du Congo, a fait objet d’un plaidoyer jeudi, au cours d’une matinée d’échanges d’un groupe d’activistes féminins dans la communes de Gombe au nord de la ville de Kinshasa. « Ce groupe des femmes visent  à mener les actions de plaidoyer promouvant la participation de la femme et de la jeune fille dans la vie sociale et politique dans notre pays », a déclaré  Léonie Kandolo, vice-présidente du Groupe voix et leadership des femmes.

Elle a souligné que ce panel de femmes engagées dans la vie active et sociale milite à travers le monde où il se réunit pour affirmer son engagement en faveur d’égalité du genre et de l’autonomisation des femmes et jeunes filles. « L’objectif de cette activité est d’avoir une vision diversifiée par rapport au thème national de ce mois de mars. Nous sommes réunis dans ce cadre pour voir dans quelles mesures nous allons atteindre l’accroissement des femmes et jeunes dans les postes de prise de décisions beaucoup plus à l’accès aux ressources », a ajouté Mme Léonie.

Pour arriver a renverser la tendance il faut qu’il ait un grand nombre des femmes dans les sphères politiques, économiques et autres, il faut que la constitution de notre pays soit respectée même pour les femmes en appliquant la loi sur la parité et la représentativité à tous les niveaux. La loi électorale doit aussi respecter la parité qui est un droit dans sa globalité, a-t-elle poursuivi.

« A l’occasion de ce mois dédié à la femme, nous avons recueilli plusieurs recommandations, notamment la création d’une banque des femmes qui viendra appuyer l’autonomisation celles-ci sur le plan  financier. Pour cette fois-ci nous allons mettre en place des nouvelles stratégies pour que la voix de la femme congolaise puisse se faire entendre », a indiqué Anny Matundu  représentante de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WILPF). Cette séance de travail, sera sanctionner ce vendredi 15 mars  d’une conférence de presse qui aura lieu à l’enceinte du centre carter pour présenter les recommandations qui ont été faites au cours de ces assises. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet