Kinshasa : un quinquagénaire vivant avec handicap nourrit sa famille grâce à la cordonnerie

Kinshasa, 5 février 2023 (ACP).– Un quinquagénaire vivant avec handicap nourrit sa famille grâce à la cordonnerie et la maroquinerie, a-t-on appris lundi, dans un entretien,  dans la commune de  Kalamu  à l’ouest  de Kinshasa en République démocratique du Congo.

« La cordonnerie et la maroquinerie font partie de mon métier et me permet de nourrir ma famille malgré mon handicap et je ne m’en fatigue pas depuis 20 ans maintenant », a déclaré  Espérant Mpova, cordonnier et maroquinier. 

« Les gens me demandent d’où je tire l’énergie pour travailler dure dans des conditions aussi difficiles. Cependant, mes enfants sont ma force, ils  doivent manger et aller à l’école. Et comme je ne peux pas laisser ma charge à quelqu’un d’autre, raison pour laquelle je me rends au travail même le dimanche », a-t-il ajouté.

Espérant Mpova fabrique et répare les chaussures pour ses clients dans son atelier à la place Victoire, dans le quartier Matonge à Kinshasa.

« C’est coûteux de fabriquer une chaussure dans ces conditions. Je n’ai pas un étagère pour exposer mes œuvres, je suis dans la rue avec un parasol de fortune et c’est la merde quand il pleut », a-t-il dit.

M Mpova  a fait savoir que ses clients viennent de part et d’autre dans la capitale, attirés par la qualité de son travail et motivés pour soutenir mon métier.

« Ce n’est pas pour rien que je me déplace depuis la commune de N’djili pour faire fabriquer et réparer des chaussures et sacs auprès d’Esperant. Je suis attiré par son bon travail et c’est aussi ma façon de le soutenir », a indiqué Gertrude Kembo, cliente d’Espérant.

Espérant Mpova est né saint de corps, avant d’être victime de la poliomyélite à ses 3 ans. Il est licencié en lettre de l’Université de Kinshasa (UNIKIN),  marié et père de famille. ACP/ KHM/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet