Organisation d’un panel de la journée internationale des droits des femmes

Kinshasa, 13 mars 2024 (ACP).- Un panel de discussions  dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des femmes, est prévu vendredi 15 mars prochain,  dans la salle des conférences Alpha,  au quartier général de la Monusco, à Kinshasa, en République démocratique du Congo, a-t-on appris mercredi d’un communiqué.

« L’organisation de ce panel de discussion est axée sur les investissements et  perspectives par les structures féminines  dans l’objectif de mettre en œuvre un financement en tenant compte du genre », a-t-on lu dans un communiqué.

« Du fait que des conflits et la hausse des prix ont fait que 75 % des pays pourraient réduire leurs dépenses publiques d’ici 2025, ce qui aurait des répercussions négatives sur la situation des femmes et les dépenses publiques consacrées aux services publics essentiels ».

« Investir en faveur des femmes, une question des droits humains : Le temps presse. La réalisation de l’égalité des sexes reste le principal défi en matière des droits humains. Les progrès en faveur des femmes profitent à tous. Mettre fin à la pauvreté : En raison de la pandémie de Covid et des conflits, 75 millions de personnes supplémentaires sont tombées dans l’extrême pauvreté depuis 2020. Il est essentiel d’agir immédiatement pour éviter que plus de 342 millions de femmes et de filles ne vivent dans la pauvreté d’ici à 2030 », a indiqué la source.

Rappelons le thème international : “ Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme”, Il est plus que jamais de parvenir à l’égalité des sexes et au bien-être des femmes dans tous les aspects de la vie si l’on veut créer des économies prospères et une planète saine.

« Cependant, nous sommes confrontés à un défi majeur : le déficit alarmant de 360 milliards de dollars par an pour les dépenses consacrées aux mesures en faveur de l’égalité des sexes d’ici à 2030″ 

Voici cinq axes clés qui nécessitent une action commune pour éviter que les femmes ne soient laissées pour  leur compte», a souligné le document.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet