Plaidoyer pour la sécurité des femmes et des enfants victimes des guerres dans l’Est du pays

Kinshasa, 02 novembre 2021 (ACP).- La conseillère en charge du genre, intégrité et protection à l’ONG internationale « CORDAID », Winnie Tshilobo Matanda a plaidé mardi en faveur de l’amélioration de la vie et de la sécurité des femmes et enfants victimes des affres des guerres dans l’Est de la RDC, au cours d’un échange avec la presse à l’issue de la commémoration du Requiem de la paix organisé en la salle des spectacles du collège « Boboto », dans la commune de la Gombe.

Pour Mme Tshilobo ce plaidoyer sera transmis aux autorités gouvernementales dans la perspective de la mise en œuvre des structures de protection en faveur des femmes et enfants dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu où ces catégories des personnes   sont les premières victimes des conflits armés, au regard de leur vulnérabilité.

La conseillère a justifié la destination de son plaidoyer auprès des décideurs dans le but d’obtenir des solutions durables aux difficultés rencontrées pendant des périodes de guerres dans cette partie du pays. Elle a déploré que de jeunes filles victimes des violences sexuelles, des personnes vivant avec handicap et d’autres personnes marginalisées continuent à subir les affres des guerres.

Elle a indiqué que pour mettre fin à ce fléau, l’ONG CORDAID   a mis en place un programme visant une véritable prise en charge de cette Ce programme se focalisera également sur la trajectoire de la paix inclusive dans les zones en proie aux guerres où il y a plus des victimes marginalisées, a dit Mme. Winnie Tshilobo Matanda, invitant la communauté nationale et internationale à s’impliquer pour le besoin de la cause. ACP/Zng/Thd/MNI

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet