Violences conjugales faites aux hommes : un fait lié à l’indépendance économique des femmes

Kinshasa, 05 novembre, (ACP).- Me. Gloire Mananga, avocat au barreau du Kongo-central en séjour à Kinshasa, a déclaré vendredi au cours d’un entretien  avec l’ACP que l’indépendance économique des femmes constitue l’un des facteurs à la base des violences conjugales faites aux hommes.

Il a, dans ce cadre émis le vœu de voir la création des maisons sociales pour « hommes » comme on en fait autant pour les femmes afin de respecter les droits et le bien-être de tous.

«  Nous vivons dans une société qui évolue. Les femmes qui autrefois avaient pour seul métier la cuisine, le foyer, deviennent de plus en plus autonomes et capables de se prendre en charge. Malheureusement, certaines d’entre elles confondent leur indépendance financière à la soumission que devrait avoir toute épouse devant son mari », a-t-il dit en substance.

Outre ce fait, Me. Mananga a également fait savoir que plusieurs problèmes liés aux violences conjugales dont sont victimes les hommes sont notamment ceux liés à la santé physique, mentale et sexuelle. Ainsi, pour se prévenir de ces fléaux, a-t-il fait savoir, certains hommes se livrent à l’alcool, à la lecture ou à la prière.

« Il y a des hommes qui souffrent psychologiquement ou physiquement de ces violences, or, l’approche genre voudrait que, les droits humains soient appliqués à égalité aussi bien pour les hommes que pour les femmes », a-t-il conclu.

ACP/Kayu/RN/OB/Cfm/NiG/SGB/TKM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet