75 ex-terroristes ADF dont des Congolais amnistiés par le gouvernement ougandais

Goma, 8 janvier 2024(ACP).- 75 ex-terroristes du groupe Forces démocratiques alliées (ADF) actifs dans l’est de la République démocratique du Congo ont été amnistiés vendredi par le gouvernement ougandais après leur formation en prévision de leur réinsertion dans la vie civile, a annoncé à l’ACP le porte-parole de l’armée ougandaise.

« Nous avons amnistié 75 ex-combattants ADF dont des Congolais, Burundais, Tanzaniens et Ougandais. Mais il s’agit en  grande partie  des Congolais qui ont fini la formation dans différents métiers pour qu’ils soient utiles dans leurs communautés d’origine», a déclaré le général de brigade Félix Kulayigye.

Il a fait savoir que le gouvernement ougandais, en collaboration avec ses partenaires, « a encadré les ex-rebelles ADF qui se sont rendus ou qui sont capturés lors des patrouilles menées par la coalition des forces ougandaises et congolaises (UPDF-FARDC) ».

« La semaine prochaine, nous remettrons les Congolais, les Tanzaniens et les Burundais à leur gouvernement respectif, chacun avec son certificat d’amnistie », a précisé le porte-parole de l’armée ougandaise. .

En août 2023, une cinquantaine d’ex-terroristes ADF avaient été amnistiés au cours d’une cérémonie similaire organisée au ministère ougandais de la défense, en collaboration avec l’organisation Bridge Way Foundation, qui s’occupe de leur encadrement avant leur réinsertion dans la communauté ougandaise.

Bombardement des positions  des ADF à Mambasa

Les forces conjointes congolaise (FARDC) et ougandaise (UPDF) sont déterminées à restaurer la paix dans l’Ituri et le Nord-Kivu en proie aux exactions des terroristes ADF,  pour permettre à la population de vaquer librement à ses occupations.

Mercredi 03 janvier, ces forces  ont bombardé les positions rebelles des ADF dans la forêt de Tokomeka, dans le territoire de Mambasa en Ituri, au nord-est de la RDC.

Des militaires des FARDC, venus du territoire de Beni associés aux troupes de l’armée ougandaise, ont intensifié les opérations dans la chefferie de Babila Babombi dans le territoire de Mambasa.

Ces zones ciblées sont de nouveaux bastions des ADF dans la forêt de Tokomeka, à l’ouest de Lwemba.  

Selon le porte-parole de l’opération Sokola 1, capitaine Antony Mwalushay, ces terroristes ont multiplié ces derniers jours des exactions contre les civils, pour venger la mort de leurs leaders. ACP/ ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet