Assemblée nationale : 71% de députés nouvellement élus contre 29% d’anciens

Kinshasa, 29 janvier 2024 (ACP).- 71% de députés nationaux issus des élections de décembre 2023, en République démocratique du Congo,  ont été élus nouvellement contre 29% d’anciens,  a annoncé lundi le secrétaire général à l’Assemblée nationale, au cours de la session extraordinaire convoquée pour l’installation du Bureau d’âge.

« La configuration actuelle (…) se présente de la manière suivante  pour les 500 membres qui sont appelés à la composer, 477 membres ont été élus, sur ces 477, 337 membres sont de nouveaux élus, soit un taux  de renouvellement de 71%, 140 membres sont réélus soit 29%  (…) », a déclaré Jean Nguvulu, secrétaire général à l’Assemblée nationale

Il a également fait savoir que «61 membres sont du genre féminin soit 13%, 416 membres sont du genre masculin soit 87%.»

Sur 477 membres élus, seuls 402 députés ont répondu présent à la plénière inaugurale .

Mboso installé président du bureau provisoire

Christophe Mboso ( au m.)

Le député national Christophe Mboso (81 ans d’âge) a été désigné président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale appelé à installer le bureau définitif de la législature 2024-2028.

« Après la compilation des dossiers (…), le bureau d’âge est composé de Mboso Nkodia Mpwanga Christophe (…) doyen d’âge parce que né en 1942, il totalise 81 ans. En conséquence, Mboso Nkodia Mpwanga Christophe est le président du bureau provisoire », a dit Jean Nguvulu.  

« En revanche, Bahati Serge (…) né en 1996, âgé de 28 ans, et Matembo Ajée (…) né en 1997, âgé de 27 ans,  sont les moins âgés. Bahati Serge et Matembo Ajée siégeront en qualité de secrétaires », a-t-il ajouté.

Le moment est venu de transformer des discours, des slogans et des chansons de campagne électorale « en cheval de bataille et les muer en engagement réel pour concrétiser tout au long de ce mandat que vous commencez aujourd’hui », a insisté le secrétaire général.

Accompagner le nouveau quinquennat

Pour sa part, le président du bureau provisoire, Christophe Mboso, a invité les élus « à s’imprégner, à soutenir la vision du Chef de l’Etat et à l’accompagner, durant son nouveau quinquennat, dans les réformes législatives courageuses envisagées dans l’intérêt de notre peuple ».

« J’invite également la classe politique, toutes tendances confondues, à saisir la main tendue du Garant de la Nation pour la consolidation de la cohésion et de l’unité nationale face à l’agression rwandaise et aux menaces sécuritaires qui continuent à peser sur la partie Est de la République démocratique du Congo ainsi qu’aux nombreux défis de développement auxquels notre cher pays se trouve confronté », a fait savoir le président du bureau provisoire.

Il a rappelé que «défendre l’intégrité du territoire est un devoir sacré pour tout Congolais», avant de déclarer :  « les Congolais doivent être prêts à prendre, s’il échet, les armes en vue de faire face à l’agression rwandaise et sauvegarder la dignité de notre pays et celle de son peuple ».

Parmi les tâches urgentes auxquelles son bureau va s’atteler, Christophe Mboso a cité notamment : «la constitution de 26 commissions chargées d’examiner les dossiers des députés élus transmis par la Commission nationale électorale indépendante (Céni), la validation de leurs mandats et l’élaboration du Règlement d’ordre intérieur à soumettre, pour conformité, à  la Cour constitutionnelle.»

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet