Balkanisation de la RDC : appel à la défense de l’intégrité du territoire

Kinshasa 16 mars 2024 (ACP).- Les Congolais ont été appelés à se mobiliser pour la défense de l’intégrité territoriale, lors de la conférence-débat de l’écrivain franco-camerounais Charles Onana sur :  » L’  holocauste au Congo, les raisons du silence de la communauté internationale », samedi, à l’Université de Kinshasa (Unikin), en République démocratique du Congo.

« Je n’ai pas des recommandations à faire à l’issue de cette conférence sur l’holocauste au Congo, les raisons du silence de la communauté internationale, c’est aux responsables politiques de prendre leurs responsabilités face à la gravité surtout la menace de la balkanisation devant laquelle se trouve aujourd’hui le Congo », a déclaré l’écrivain et chercheur.

« C’est un tournant extrêmement décisif pour le Congo, soit les Congolais ne font rien et le pays sera perdu, soit les Congolais se lèvent et se mobilisent devant leur pays et le Congo sera sauvé », a fait Charles Onana.

En agissant ainsi, a-t-il fait savoir lors de la conférence, « les Congolais sauront sauver la mémoire de Simon Kimbangu, de Patrice Emery Lumumba, de Mzée Laurent Désiré Kabila » et tous ceux qui se sont battus pour ce pays.

Dénonciations

Charles Onana a projeté, au cours de cette conférence, des images des enquêtes qu’il a pu réaliser durant plusieurs années et ses publications scientifiques, démontrant « l’invasion masquée du Congo depuis 1994 par des milices et des troupes de Paul Kagame, le chef de l’État rwandais, soutenu au départ par l’administration Clinton et ensuite par la France de Nicolas Sarkozy ».

L’auteur a, en outre, dévoilé, à partir de témoignages exclusifs et de documents de la CIA, du Pentagone, des archives de la Maison blanche, de l’Elysée et de l’Union Européenne, « comment les Etats-Unis ont formé cet homme sans foi ni loi pour servir leurs intérêts en République démocratique du Congo, en République centrafricaine, au Congo-Brazzaville et d’autres Etats d’Afrique centrale. »

« Holocauste au Congo, plus de 10 millions de morts, 500.000 femmes violées et toujours le silence jusqu’à quand ? », s’est interrogé le chercheur.

Entre avril et juillet 1994, « la République démocratique du Congo, ex-Zaïre, a été envahie par un afflux de réfugiés rwandais depuis lors, elle est constamment attaquée et pillée par des troupes venues du Rwanda et de l’Ouganda », s’est indigné le journaliste Onana.

L’auditoire

Plusieurs scientifiques présents à cette conférence à laquelle ont pris également part  des  membres du corps diplomatique, des acteurs politiques et de la société civile ainsi que des étudiants, ont salué les résultats de la recherche de Charles Onana sur la République démocratique du Congo.

Le Pr Jean-Marie Kayembe, recteur de l’Unikin, qui a présidé cette activité, s’est dit satisfait de cette conférence qui s’est inscrite dans le cadre de la commémoration de 70 ans de Lovanium.

Pour sa part, le professeur Mahatma Julien Tazi du département des Relations internationales a, dans son exposé sur la contextualisation de la conférence, recommandé notamment la réforme profonde de l’armée congolaise, pour des militaires patriotiques capables de contrer la programmation de la balkanisation de la RDC par l’Occident.

L’évêque d’Uvira, Joseph Sébastien Muyengo a, de son côté, appelé la population congolaise à « la résistance contre toute pression de balkanisation de la RDC » citant l’exemple de l’archevêque Martyr de Bukavu dans le Sud-Kivu (est de la RDC), Christophe Munzihirwa, assassiné à Bukavu le 29 octobre 1996.

Intitulé « Holocauste au Congo. L’Omerta de la communauté internationale. La France complice? », ce livre du franco-camerounais Charles Onana, publié aux Editions de l’Artilleur/Toucan en 2023, explique comment la mise à mort de la RDC est organisée en utilisant la terreur et le mensonge dans le dessin de faire main basse sur des minerais.ACP/ KHM/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet