Des réformes juridiques et économiques comme préalables au développement de la RDC (Journée scientifique)

Kinshasa, 24 février 2024 (ACP).- La problématique des réformes juridiques et économiques comme préalables au développement de la République démocratique du Congo a été au centre d’une journée scientifique organisée samedi à l’Université de Kinshasa (Unikin).

« Cette journée scientifique organisée par l’Asbl ″Mouvement élitiste de réflexion et de soutien aux actions du Président de la République″ (Mersa-P) et axée sur le thème : le développement de la RDC à l’horizon 2024-2028, a débattu de thématiques liées aux réformes économiques, politiques, sociales et juridiques à entreprendre pour développer le pays », a déclaré le chef de travaux Odon Kalala, coordonnateur de cette structure.

Le premier intervenant, Denis Tshibombi Leta, ancien haut fonctionnaire de la Banque mondiale, a abordé la thématique « défis et opportunités de développement de la RDC 2024-2028 » pour évoquer des défis institutionnels et ceux liés à la pauvreté et à la guerre que la RDC doit relever pour permettre son décollage.

La RDC a beaucoup d’opportunités sur les plans interne et international qu’elle doit capitaliser pour sortir de la pauvreté et assurer son développement, grâce à la volonté politique  de l’actuel Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, a-t-il expliqué.

D’où la nécessité de réformes institutionnelles qui vont renforcer l’efficacité des institutions publiques, accroître la mobilisation des recettes et renforcer le bon comportement de l’économie congolaise, a ajouté Denis Tshibombi.

Pour le deuxième intervenant, le Pr Vincent Ngonga Nzinga, « l’Etat congolais devra assurer l’accès aux crédits pour appuyer l’entrepreneuriat et le développement ».

Intervenant sur « le rôle de la politique monétaire dans la politique économique de développement », le Pr Ngonga a insisté sur le rôle de la politique monétaire, notamment « la monétisation aisée et la stabilisation générale pour s’attendre à un développement ainsi que les crédits à allouer à l’économie ».

Créée en novembre 2018, le Mersa-P est un laboratoire scientifique disposant de plusieurs compétences pour appuyer les dirigeants du pays, en leur apportant des projets bancables dans tous les domaines, mettant ainsi en œuvre la mission de l’Université qui est de former, d’effectuer des recherches et de rendre service à la société.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet