Forum sur l’économie du climat : la mise en place d’un fonds  d’investissement envisagée

Kinshasa, 19 juillet 2023 (ACP).- La mise en place d’un fonds d’investissement pour l’économie du climat a été envisagée mercredi, à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), par le Premier ministre, lors l’ouverture du premier Forum économique sur la nouvelle économie du climat (NEC), a  constaté l’ACP.

« Je prends ainsi l’engagement solennel de demander aux membres du gouvernement concernés par cette thématique d’examiner les modalités de la mise en place d’un fonds d’investissement pour la nouvelle économie du climat afin d’appuyer les investisseurs nationaux qui veulent s’embarquer dans le domaine de l’environnement et de l’action climatique »,  a déclaré le Premier ministre, Jean Michel Sama Lukonde.

« Il est dévolu un fonds d’investissement spécialisé à capitaux et à gouvernance publique et privée dédié à la nouvelle économie du climat qui devrait couvrir le placement dans la finance « verte », a-t-il ajouté. 

Le Premier ministre a rappelé l’importance majeure que les changements climatiques ont sur notre environnement, notamment la chaleur suffocante, des vagues de chaleurs intenses et des inondations.

Une nouvelle économie moins carbonée

 « (…) il est aujourd’hui important de reconnaître que la résolution aux changements climatiques s’avère être un défi intrinsèquement économique. Il s’agit donc d’inventer une nouvelle économie moins carbonée, plus résiliente et surtout capable de faire la juste part entre la défense des intérêts présents et la sauvegarde de besoins de générations», a fait remarquer le chef du gouvernement.

Le Premier ministre Sama Lukonde

« Notre action en faveur du climat se doit ainsi de répondre aux défis internes et externes sur le développement économique durable, car la solidarité entre les nations doit tenir compte du principe de responsabilité envers nos populations respectives et des exigences du développement communautaire », a-t-il soutenu. 

La nouvelle économie du climat, une nouvelle opportunité d’affaires

De son côté, l’envoyée spéciale du Chef de l’Etat pour la nouvelle économie du climat, Mme Stéphanie Mbombo, a spécifié que la nouvelle économie du climat donne à la RDC une nouvelle opportunité d’affaires.

« Les entreprises du secteur privé qui sont dans la réduction d’effets de serre dans leur modèle d’affaires, doivent envisager de régénérer le crédit carbone comme un fonds supplémentaire dans leur business et agrandir leurs entreprises », a-t-elle dit.

« Nous voulons aussi sensibiliser les compagnies qui ne sont pas encore responsables du point de vue climat qu’ils changent leurs modèles de business pour qu’ils soient éligibles au crédit carbone », a-t-elle souligné, avant de les exhorter à part active au crédit carbone volontaire qui, selon elle, génère beaucoup d’argent dans plus de 130 pays dans le monde.

« La vision du Chef de l’Etat est de renforcer l’économie du pays dans le domaine du climat et de restructurer son système légal, son cadre juridique transparent, attrayant et intègre pour attirer les investissements étrangers», a-t-elle conclu.

L’industrie du carbone, ou encore le marché du carbone est un système qui permet aux Etats du monde de s’échanger des droits d’émission de CO2, avec comme mobile de demander aux industries locales réputées dans la pollution environnementale de réduire l’élision des gaz à effet de serre.

Ce forum de 3 jours, soit du 19 au 21 juillet, a pour thème principal: « Accompagner le Secteur privé congolais à tirer pleinement profit du Marché Carbone dans un climat d’affaires de haute intégrité ». 

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet