Assassinat de Chérubin Okende : l’arme trouvée à côté de la victime appartient au suspect (Parquet près la Cour de cassation)

Kinshasa, 19 juillet 2023 (ACP).– L’arme trouvée à côté du corps sans vie du député national Chérubin Okende, retrouvé le 13 juillet dernier sur l’avenue Poids lourds, à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), appartient au suspect, a appris mercredi l’ACP de source judiciaire.

« Cette arme appartient au suspect que nous avons encore entre nos mains et qui nous a fait beaucoup de déclarations », a déclaré le procureur général près la Cour de cassation, Firmin Mvonde, lors d’un point de presse.

« Mais là où ça complique un peu la tâche, c’est le fait que ces déclarations ne sont pas constantes. Il revient constamment sur ses premières déclarations. Il fait des déclarations qui ne nous permettent pas de nous faire une conviction », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « J’étais surpris moi-même d’apprendre qu’un monsieur est passé sur une certaine radio pour dire que la personne que nous gardons, nous n’aurions pas dû le considérer comme un suspect ».

Selon le procureur général, la police scientifique a confirmé que la balle qui a été tirée, est bel et bien partie de l’arme qui a été trouvée à côté du corps de la victime.

 «Ce suspect là nous paraît être l’une des personnes qui en dernier lieu, ont été avec la victime. Je voudrais vous rassurer, sans vous en dire plus, que nous sommes en train d’évoluer avec lui. Ses déclarations vont nous permettre de chuter », a-t-il fait savoir.

Il a également fait savoir que plusieurs experts ont été sollicités pour apporter de la lumière sur cet assassinat.

« En terme d’experts, il y a ceux de la médecine légale. La réquisition à expert a été faite. Mais les devoirs requis n’ont pas encore été faits parce que nous avons besoin des résultats consolidés », a ajouté le procureur général.

« Parce que en matière d’expertise, les résultats peuvent être donnés aujourd’hui et on peut encore les discuter. En ce moment là, on demande une contre-expertise. Nous voulons être le plus objectif possible. Nous ne manquons pas d’expertise locale. Mais nous voulons d’une expertise qui puisse être aussi un autre son de cloche », a-t-il dit.

Il a affirmé avoir saisi les téléphones du défunt, ceux du garde du corps et du chauffeur, précisant que tous ces téléphones sont en train d’être passés au crible par les experts.

Une messe d’action de grâce en mémoire de Chérubin Okende

Une messe d’action de grâce en mémoire de feu le député national Chérubin Okende a été dite le même mercredi à la cathédrale Notre Dame du Congo par l’archevêque métropolitain de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo Besungu.

L’archevêque métropolitain de Kinshasa a, au cours cette messe, exhorté les Congolais à la non-violence et au pardon.

« Comme Caen a tué son frère Abel à cause de la jalousie et non acceptation de l’autre, aucune nation ne peut se construire sur le mépris de la personne humaine créée à l’image de Dieu. Aucun meurtre n’échappera à la justice de Dieu et aucune personne n’est au-dessus de Dieu et nul ne peut  prendre sa place. Je souhaite donc que les autorités du pays s’impliquent dans la recherche de la vérité et la justice juste soit faite », a dit le cardinal Ambongo.

« Je promets à la famille le soutien de la Communauté chrétienne au sein de laquelle l’honorable Okende a servi Dieu de son vivant », a-t-il conclu, avant d’adresser une prière à Dieu pour le repos de l’âme de l’illustre disparu.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet