Ituri : la situation sécuritaire « relativement » calme dans le territoire d’Irumu (Administrateur militaire)

Bunia, 1er  mars 2024 (ACP).- La situation sécuritaire est « relativement » calme dans le territoire d’Irumu, province de l’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, menacée par l’activisme des Forces démocratiques alliées (ADF), a appris vendredi l’ACP de source militaire.

« La situation sécuritaire est relativement calme sur l’ensemble du territoire d’Irumu. Il se fait que la partie sud a été secouée par l’activisme des ADF », a déclaré le colonel Jean Siro Nsimba, administrateur militaire du territoire d’Irumu, à l’issue d’une réunion locale de sécurité tenue au centre de son entité.

« C’est à l’issue des opérations menées dans la zone dans le cadre de la mutualisation de forces que l’ennemi en perte de vitesse, pendant son errance endeuille la population  dès qu’il croise de paisibles citoyens », a-t-il ajouté.

« Nous avons eu le cas récent de Makanga  où il y avait eu 10 cas et d’autres cas se sont succédés dans la zone de Ofaye et Bandibese perpétrés par l’ennemi ADF et ses supplétifs », a-t-il indiqué.

Le colonel Jean Siro Nsimba a  demandé aux forces de défense et de sécurité d’ «accélérer les opérations pour que cet ennemi soit confiné dans sa partie sud au-delà de Bwanasura ».

Traque de l’ennemi

L’armée loyaliste continue à poursuivre l’ennemi dans le groupement Bandavilemba. La population locale a été appelée à faire preuve d’une vigilance accrue et à dénoncer tout mouvement suspect en temps réel auprès de services spécialisés de sécurité, a-t-on appris.

Des chefferies du territoire d’Irumu, en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo jadis sous menaces permanentes des terroristes ADF, avaient été stabilisées en 2023  grâce aux opérations militaires des forces mutualisées congolaise et ougandaise (FARDC/UPDF).

« Je profite de l’occasion pour féliciter nos forces de défense et de sécurité qui ont abattu un travail de titan avec l’appui de nos amis de l’UPDF(…)Ils ont pu stabiliser la partie sud-est du territoire d’Irumu. La chefferie de Mitego, la chefferie de Banyali Tchabi et la chefferie des Bahema Boga, une petite partie sud de la chefferie de Walendu Bindi et une partie de Walese Vonkutu », s’était félicité le colonel Jean Siro Nsimba, administrateur militaire du territoire d’Irumu, à l’issue des travaux d’évaluation du bilan 2023 de sa juridiction. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet