La langue esperanto célébrée à Kinshasa

Kinshasa, 21 décembre 2023 (ACP).- Les délégués de quelques clubs de Kinshasa, locuteurs de la langue esperanto, se sont retrouvés, samedi à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, pour commémorer la journée de Zamenhof, célébrée le 15 décembre de chaque année, a constaté l’ACP.

« Aujourd’hui, nous célébrons la journée de Zamenhof de son vrai nom, Louis Lazare Zamenhof, une fête internationale pour tous les locuteurs d’esperanto ou les esperantophones du monde entier, commémorant la naissance du fondateur de la langue esperanto le 15 décembre de chaque année », a déclaré le président de l’Association Congolaise d’Esperanto, autrement dit Democratia Kongolanda Esperanto-Asocio (DKEA), Guy-Roger Ileka.

Et de poursuivre : « après plusieurs années de léthargie dans le fonctionnement de notre association, nous pensons que maintenant, l’heure a sonné pour que nous puissions nous  réveiller, nous tous, en vue de  prendre un nouvel élan pour redynamiser toutes nos activités en veilleuse et de faire vivre l’esperanto ».

« Nous invitons, par cette même occasion, les non-esperantophones venus à l’événement, ayant  exprimé le désir d’apprendre cette belle langue qu’est l’espéranto, à se joindre au  groupe WhatsApp  mis en  place pour la cause, tout en annonçant  que  c’est le Secrétaire Général de DKEA, M. Mafuila Mavomo Jackson,  enseignant de  l’esperanto à des étudiants en Angola et ailleurs   qui  est titularisé comme  professeur de cette classe virtuelle », a-t-il ajouté.

L’esperanto qui est une langue facile basée sur les racines de plusieurs langues, a été fondée en 1887 par un juif polonais, médecin ophtalmologue de son état.

L’UNESCO l’a adopté comme étant la langue universelle car il facilitait la communication et les échanges entre peuples de différents pays sans que l’on connaisse la langue de l’un et de l’autre.

C’est comme ça qu’un congolais, un cubain, un canadien et un chinois peuvent travailler ensemble dans un domaine quelconque simplement grâce à l’esperanto.

L’apprentissage de l’esperanto permet notamment à l’apprenant : de communiquer avec les esperanristes dans tous les pays, participer au Congrès universel qui se tient chaque année pendant l’été, bénéficier de la possibilité de travailler dans des compagnies, structures et agences créées par les esperantophones à travers le monde, souscrire aux magazines écrits en esperanto, correspondre avec des hommes et femmes de divers pays sans connaître leurs langues officielles où maternelles, suivre des émissions en esperanto, monter une affaire avec un partenaire dont on ne connaît la langue officielle.

Il sied de signaler que l’esperanto est une langue construite au niveau international utilisée comme langue véhiculaire par des personnes provenant d’au moins 120 pays à travers le monde. N’étant la langue officielle d’aucun État, l’espéranto vise à établir un pont neutre entre cultures. Certains locuteurs nomment « Esperantie » la zone linguistique formée des lieux géographiques où ils se trouvent.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet