Le candidat Katumbi salue le traitement équitable des candidatures à l’élection présidentielle

Kinshasa, 1er novembre 2023 (ACP).- Le candidat Moise Katumbi a salué mercredi dans un message télévisé, le traitement équitable des candidatures à la présidentielle de décembre 2023, en République démocratique du Congo, par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et la Cour constitutionnelle.

« Je tiens à saluer l’attitude de la Céni et de la Cour constitutionnelle pour le traitement équitable des candidatures à l’élection présidentielle », a déclaré l’opposant Moise Katumbi.

Et d’ajouter : « Je les exhorte à garder la même attitude jusqu’à la fin du processus électoral en vue de redorer l’image de notre pays ».

Il a félicité également les autres candidats Président de la République pour la sélection de leurs candidatures, avant de leur rappeler : « nous sommes tous filles et fils de ce pays. Nous ne sommes pas des ennemis, mais simplement des adversaires politiques ».

Les élections ne peuvent et ne doivent être à la base des divisions mais plutôt à la confirmation de notre maturité politique en tant que filles et fils d’une même nation. 

« J’en appelle à la cohésion et à l’unité nationale si chèrement acquises et qui sont mises en mal par des antivaleurs, notamment le tribalisme et le népotisme », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Moise Katumbi a appelé ses adversaires à sensibiliser leurs équipes de campagne et leurs militants au respect mutuel et aux échanges constructifs pour le bien-être du pays.

Mardi dernier, la mission d’observation électorale des églises catholique (CENCO) et protestante (ECC) avait félicité la Cour constitutionnelle pour le renforcement de l’inclusivité en vue des prochaines élections.

La Cour constitutionnelle avait validé lundi dernier toutes les 24 candidatures réceptionnées à la Commission électorale nationale indépendante (Céni) pour le compte de l’élection présidentielle de 20 décembre. Elle avait, en plus, validé deux autres candidatures, dont celle de  Mme Joëlle Bile Batali, qui avait été rejetée par la Céni.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet