Le M23 et l’armée rwandaise larguent une deuxième bombe dans un quartier de Goma (Par Pierre Matadi)

Kinshasa, 07 février 2024 (ACP).- Une bombe a été larguée tôt mercredi, pour la seconde fois, sur le marché Mugunga, un quartier de Goma (Nord-Kivu) dans l’est de la République démocratique du Congo par les terroristes du M23 appuyés par l’armée rwandaise, selon le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike, porte-parole du gouverneur de cette province qui annonce les détails dans les prochaines heures.

« Effectivement, un engin explosif est tombé au marché de Mugunga. Les services sont au travail présentement », a déclaré l’officier.

« Une bombe vient de tomber ce matin au marché de Mugunga, heureusement, il n’y avait pas encore des gens. Il n’y a pas de morts, ni des blessés« , a déclaré pour sa part, Safari Mbalivukire, chef du Quartier Mugunga

« Une bombe est tombée vers 6h30 (4h30 GMT) dans notre marché, les gens n’étaient pas encore là, sinon ça serait la catastrophe pour nous », a dit de son côté Patient Karungu, un habitant de ce quartier interrogé par l’ACP.

L’armée a indiqué la veille mardi que des combats se déroulaient autour de la localité de Shasha convoitée par les terroristes M23 puis autour du contrôle de la Route nationale N•2 (RN2).

Le Rwanda récidiviste

Vendredi 2 février, une bombe avait été larguée dans le quartier Mugunga près d’une école avec comme bilan deux blessés (Un père de famille et sa fille).

Le 25 janvier, des bombes larguées à l’aveuglette par l’armée rwandaise et les terroristes du M23 avaient causé la mort de 19 civils congolais et 17 blessés.

La RDC, les experts des Nations-Unies et des organisations internationales de la société civile accusent régulièrement le Rwanda d’avoir déployé son armée dans l’est congolais pour combattre aux cotés des terroristes du M23.

Pour son discours incompris et jugé ambigu par de nombreux Congolais, des discours anti-Américains sont tenus et une manifestation devant l’ambassade américaine est organisée mercredi matin.

L’ armée nationale et les Casques bleus de la Mission de l’ONU en RDC ont promis que la cité de Saké et la ville de Goma ne tomberont jamais entre les mains du M23 et le Rwanda qui l’appuie.

L’ est de la RDC est déstabilisé depuis trois décennies à cause de l’activisme de plus d’une centaine des groupes armés locaux et étrangers.

Toutes ces forces négatives sont souvent créées, entretenues et soutenues par des pays voisins notamment le Rwanda. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet